Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La boîte à fourbi

Cinoche : Thor 2, le monde des ténèbres

4 Novembre 2013 , Rédigé par Shinkel Publié dans #Cinoche & mouviz

Mais comme ils diraient outre-Manche et outre-Atlantique, The dark world. Parce que la VO c'est mieux, et c'est tout.

 

Cinoche : Thor 2, le monde des ténèbres

Encore un film que je suis allé voir plus ou moins à reculons. Le premier, pour mémoire, je n'avais pas accroché, limite du tout. Autant dire que le second, c'était davantage pour se faire une sortie ciné (je suis riche, je peux donc aller au ciné même en temps de crise) qu'autre chose. Et bah vous savez quoi? Des fois, on a droit à des surprises.

Qui qu'on a au casting? La team du premier, en dépit de ses personnages pas attachants, est de retour : Natalie Portman toujours là en Jane Foster (kélébel! Mékélébel!), Chris Hemsworth est toujours le dieu de la foudre, sir Anthony Hopkins son pôpa Odin, Chris Hiddleston l'affreux frangin Loki, et voilà pour l'équipe de tête. Ah, enfin, c'est sans compter le dernier dont j'avais absolument oublié qu'il était dans ce film, Christopher Ecclestone en tant que Malekith, le bad guy de ce volet. Comment? Vous ne savez pas qui c'est? Mais JE VOUS HAIS! MAIS OUAIS MON GARS! MAIS ENFIN! C'EST LE 9EME DOCTOR! Celui par qui j'ai découvert la série Doctor Who, dont il fut le premier acteur du reboot de 2005. Hop hop, vous allez me choper les Doctor Who, et que ça saute. Nanmaisho.
Bwef.
Ah, et puis le passe sur les sidekicks franchement secondaires, voire tertiaires que sont Sif, Fandral, Volstagg et Hogun (par contre, toi, Heimdall, t'es un BONHOMME).

Que dit cette affaire? Scénaristiquement, je craignais de me retrouver avec un truc franchement balourd et sans imagination.
Bon, j'avais raison. D'un autre côté, est-il besoin de préciser que je ne vais jamais, ô grand jamais, voir un blockbuster pour autre chose que ce qu'il est : un divertissement. Si y'a scénar', tant mieux, sinon, tant pis. Et là, eh bah tant pis. Comme d'hab, c'est un prétexte à nous en mettre plein la vue.

Du coup, ça nous en met plein la vue? Après une nuit de sommeil, je dirais que c'est un poil moins spectaculaire que le premier, mais ce doit être principalement parce que l'effet de surprise est passé : on connaît déjà le style de baston de Thor, et il s'est de plus assagi. Malgré ça, Asgard claque les fesses bien vénère et même le dark world est bien rendu dans son côté aussi emmerdant que la zone industrielle de Quimper un dimanche soir d'octobre (j'y suis allé, j'peux en parler!). Les combats, qui m'ont semblé moins nombreux, mais ils sont je trouve plus clairs. Les pouvoirs de Thor, eux, sont moins tape-à-l'oeil (j'ai attendu un moment la bonne grosse vague dans le sol utilisée dans le premier, mais en vain), cela dit un déballage gratuit comme Avengers a fait son temps et ce n'est pas plus mal de passer à autre chose.

Surprise, Thor est devenu plus intéressant : plus posé, plus à l'aise dans ses Nike Air, ses paroles sont celles d'un leader (empruntées aux meilleures usines à phrases toutes faites, soit) et ne plus avoir un adolescent attardé avec un corps de brute change agréablement.
Autre surprise, Loki ne fait plus cinquième roue du carrosse, le personnage est devenu cynique et plus gratuitement méchant comme dans Thor premier et Avengers : ses réparties cinglantes et quelques menus twists, attendus mais néanmoins de bon aloi, sont à mettre au crédit de ce personnage; j'aime bien la performance de Chris Hiddelston et par rapport au premier, d'ailleurs, l'ensemble s'est grandement bonifié, à mon goût.

L'autre côté totalement inattendu, c'est l'humour! Dans mon article sur le premier, je déplorais l'humour bas de plafond; j'avais peur d'un humour à la Avengers, qui, s'il rend bien dans son contexte, risquait de faire totalement déplacé dans le contexte de Thor. A ma grand surprise, l'humour n'est absolument pas tiré de Avengers, mais possède sa propre patte! Et qu'il est bon! Entre les sorties de Loki avec l'air de pas y toucher (spéciale dédicace au "tadaaaaa" dans la barque, je n'en dis pas plus, mais incroyablement à propos et sorti avec l'intonation idéale, j'ai ri comme un bossu pendant deux minutes) totalement géniales et les situations ubuesques, comme ce que fait Thor la première fois qu'il rentre chez ses comparses humains; ou encore lorsqu'il prend le métro : des petites choses bien amenées et qui m'ont franchement ravi.

Côté rythme enfin, je n'ai pas eu trop l'impression de longueurs, le film est passé tout seul, surtout grâce aux améliorations dont je viens de vous parler. Serait-donc le film parfait?

Non. Mais il a nettement remonté la barre en comparaison à son aîné. Je déplore pour ma part un méchant trop bateau et pas assez vicelard, ainsi que vaincu un peu trop facilement, mais pas au point d'un Captain America (qui reste à ce jour mon plus mauvais Marvel, qui fait pire encore que Daredevil, c'est dire). Et plus généralement, un manque d'épaisseur global, mais on ne peut pas avoir tout bon.

En résumé : on m'a vendu Thor 2 comme "un bon divertissement". Oui, c'est même un très bon divertissement d'après mes critères. Mieux que son prédécesseur, plus drôle et mieux rythmé, avec une esthétique toujours aussi léchée, c'est un film à aller voir au cinéma pour vraiment en profiter. Pas le film du siècle, mais idéal pour passer un bon moment.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article