Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La boîte à fourbi

Cinoche : Edge of Tomorrow

9 Juin 2014 , Rédigé par Shinkel Publié dans #Cinoche & mouviz

Bien bien bien... Pas la peine de sortir des cahiers et des stylos, je me retrouve en mal de choses à dire sur ce curieux film. Mais bon, ne partez pas, je vais quand même essayer!

Cinoche : Edge of Tomorrow

Edge of Tomorrow, ou le boucle temporelle mise à portée du grand public! Je vais passer rapidement sur le casting, avec Tom Cruise en héros de l'histoire, Emily Blunt (du film Looper que je n'ai pas encore vu) en James Bond Girl, eeeet puis c'est tout.
Bon, presque tout, j'ai noté quand même Tony Way, ser Dontos dans Game of Thrones, ainsi que Noah Taylor, Locke dans Game of Thrones là encore, mais que l'on a déjà vu (surtout sans sa barbe) dans de petits rôles par ailleurs.

Le pitch du film est un poncif de la SF, à savoir la boucle temporelle vouée à se répéter encore et encore tant que [condition quelconque. En ce sens, le trailer (la bande-annonce, pas la caravane - excusez-moi pour ce jeu de mots pourri) et le film sont tout à fait raccords et l'étiquette correspond au produit.
Dans ma tête, le mètre-étalon en matière de boucle temporelle n'est pas le film avec Bill Murray que je n'ai pas vu non plus, mais l'épisode Window of Opportunity de Stargate SG-1, tellement génial. Bon, évidemment, ce n'est pas aussi drôle de Edge. Mais alors, c'est tout pourri?

Non, hardi lecteur, non! Nous avons un blockbuster modeste mais efficace! Le rythme est bien étudié, les répétitions pas trop lourdes - tout se retaper depuis le début à chaque boucle était un écueil que je redoutais, mais la manière dont le film est construit fait que si, par moment, on soupire à reprendre depuis le début, au final c'est avant tout pour rappeler que l'on se trouve bien dans une boucle et pas dans un film à structure classique. De plus, l'évolution à la fois du héros et de la trame générale (aucune surprise à y attendre, c'est cousu de fil blanc) permet de ne pas trop se perdre en retours inutiles.

Et puis... Heum... Et puis c'est tout. Si, allez, les effets spéciaux sont bien fichus, les plans dynamiques pas trop brouillons et le "futur" représenté de manière à être à portée d'imagination : les exo-squelettes ne vous font pas déplacer des immeubles par un coup de pied, mais une voiture, si. Quand même, hein, sinon ça sert à quoi?
Blague à part, je n'ai plus grand-chose à dire dessus, mais est-ce un mauvais film?

Non, en fait. Je passe sur la fin totalement idiote et dont on se serait bien passée, ce film est vendu comme un divertissement et, de mon point de vue, l'heure cinquante-deux du film est passée sans vraies longueurs; les effets spéciaux et l'ambiance de guerre sont bien rendus et jouent leurs rôles, les acteurs sont à leur place, bref, c'est du bien partout.

Et c'est là que se situe le problème : il est bien mais ne sort nulle part du lot. Dans deux ans, vous aurez oublié que vous l'avez vu, mais sur le coup, bon, bah vous aurez été distrait.

Au final : si vous avez des tickets à claquer ou deux heures à ne rien faire, foncez, c'est un divertissement comme un autre. Si vous vous attendiez à un truc mémorable, fuyez : vous ne l'aurez pas ici. Par contre, je pense que c'est le genre de truc à regarder dans son canapé une fois sorti en blu-ray!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Georges Lucas 03/07/2014 15:20

Le Squelettatar 2000 :
Un exosquelette qui ralenti a mort, empêche de se mettre a couvert, ne protège pas et garantit d'avoir sur soit une puissance de feu ridicule et réduite

Georges Lucas 03/07/2014 15:20

kaka vilain site j'avais pas fini. Mais il permet de déplacer des voitures: J'ACHETE !!!!!!!!!!!