Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La boîte à fourbi

Antoine de Caunes et le mot de trop

31 Août 2014 , Rédigé par Shinkel

Bonjour chers lecteurs! Etant un peu en vacances et encore davantage en manque d'inspiration sur de quoi vous entretenir dernièrement, un sujet m'est tombé dans les bras tout juste hier soir. J'vais donc vous la faire nature avec un lien direct vers la vidéo (courte) m'amenant à vous causer du présent sujet.

Diffusée le 29 août dernier sous le titre "Twitch racheté par Amazon" sur le site de Canal, il est donc question de rebalancer, histoire de changer, l'affligeante vision des journalistes généralistes sur tout ce qui touche aux jeux vidéo.
Avant tout chose, je tiens à préciser que, de base, je n'ai rien contre le Grand Journal. Ne regardant pas la télé pour la bonne raison que son contenu ne m'intéresse aucunement (entre le compte des morts quotidien du 20h, la politique, les télé-réalités et le foot, il reste assez peu de place pour que je regarde mon Auto-Moto hebdomadaire et Game One), ce qui s'y passe me laisse généralement froid.
Parenthèse personnelle : la seule télé-réalité que j'aie jamais regardé parce que, je ne le cache pas, ça m'intéressait, étaient les saisons 1 et 2 (en très parcellaire) de Koh-Lanta, dont je trouvais voilà dix ans l'enjeu intéressant; mais jamais, m'entendez-vous, jamais je n'ai passé plus de quelques secondes devant la moindre autre télé-réalité, que je trouve sans aucune réserve affligeantes de bêtise, de petitesse et de glorification de la connerie, même pas "parce que c'est drôle" ou "parce qu'ils sont tellement cons qu'ils me font marrer". Non. Ce n'est pas drôle, c'est affligeant, abrutissant et ça sert exactement le but des producteurs de ces insondables conneries, c'est comme ça donc qu'on nivelle par le bas.

Bwef. Au global donc, ce qui se passe sur le petit écran, c'est comme la cantine de mon boulot : ça ne me plaît pas, je n'y vais plus à part pour un steak-frites de temps en temps.
Par contre, ça me gratte lorsque ça commence à parler de mon seul passe-temps attitré, le jeu vidéo.
Et là, à part Julien Tellouck qui essaye tant bien que mal de défendre les couleurs du jeu vidéo, en dépit de toute polémique (genre Doritos Gate) sur les relations avec les éditeurs que peut avoir le milieu journalistique vidéoludique (il y avait une vidéo d'une intervention de Julien sur Touche pas à mon poste - ça aussi, il y a de la polémique derrière - mais je ne la retrouve pas...), il n'y a pas foule pour monter au créneau et prendre la défense des JV.
Par contre, pour raconter des conneries (en télé-réalité aussi, bah tiens) sur des addictions X ou Y, là, il y a du monde. On se rappelle (dans l'milieu) de l'excellent et navrant reportage sur le sujet des MEUPORG de Nathanaël de Ricquensen sur Télé-Matin en 2010; preuve que le gars est tout de même une double sommité, la première pour s'être rencardé comme il fallait auprès des addicts dont il est question pour savoir qu'il s'agit des MMORPG (pour tout le monde, Massively Multiplayer Online Role Playing Game) et que secondement, on ne prononce pas sauf rares exceptions un acronyme (vous disiez "Lanpe" pour l'ANPE, vous? Bon, côté exceptions, c'est quanad ça se prononce bien, genre "golf" (à la base Gentlemen Only, Ladies Forbidden, eh oui) ou "SWAT", Special Weapons And Tactics, l'équivalent je crois du GIGN (qui ne se prononce pas "jijne") ou du RAID (qui se prononce "raide", Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion. Y'en a quelques-unes, des exceptions, en fait...).
'Fin bref, gros travail d'investigation de la part d'un "professionnel", et donc, on remet le couvert avec Twitch.
L'explication de ce qu'est Twitch est assez juste, il est en effet question de broadcaster (verbe du premier groupe, salut les barbarismes), donc diffuser, l'autre mot consacré est streamer, re-barbarisme et re-du premier groupe, des parties d'un jeu auquel on aime bien jouer et que l'on met à disposition sur des plates-formes spécialisées comme Twitch (Dailymotion je crois a aussi un service équivalent) pour être regardées et commentées par des tiers.
Classiquement, la grand partie de l'écran est consacrée à la fenêtre du jeu et dans un coin se trouve la trogne de celui qui joue, filmé par sa webcam.
Canal + tombe des nues en parlant de nouvelle addiction, mais Twitch décolle depuis quelques années déjà (rien de neuf à ce que le journalisme grand public prenne le train en marche, comme d'hab) avec surtout des jeux comme League of Legends, dont le gameplay profond permet de streamer sans trop avoir l'impression de tourner en rond.
Dans un autre genre, des joueurs que l'on appelle speedrunners streament également beaucoup sur Twitch, le but ici étant de terminer un jeu le plus vite possible en utilisant des techniques permettant de "casser" le jeu original de manière à le terminer le plus vite possible,, ou "simplement" (entre guillemets géantes) de jouer le mieux possible (vous verriez certains speedrunners, c'est réellement impressionnant de se dire que quelqu'un arrive à jouer aussi bien); le stream de ce type de performance est  courant mais n'est aucunement obligatoire pour speedrunner (verbe du... Du? Quel groupe?) - si le sujet vous intéresse, je vous suggère un tour sur speeddemoarchive.com.
Toujours est-il que non seulement le stream n'est pas nouveau, mais que c'est en plus un business qui marche (pour certaines personnes, entendons-nous bien). Certains en vivent, comme le gars dont il est question dans la vidéo du Grand Journal, mais beaucoup plus ne peuvent qu'essayer d'en vivre; le gros avantage, c'est que, moyennant une connexion stable (1Mb en upload minimum, en-dessous le stream est franchement dégueulasse), tout le monde peut stream gratuitement et, pourquoi pas, décrocher la timbale.
Bien que n'étant moi-même pas fan devant l'éternel de stream (une fois de temps en temps), je prends mal qu'un journaliste sorte avec un tel aplomb "faut vraiment rien avoir à foutre de sa vie". à propos de regarder un stream.
Dis-donc coco, depuis quand c'est moins glorifiant que de mater une télé-réalité, un match de foot ou le 20h? D'ailleurs, autant on paye une redevance y compris pour ces conneries de télé qu'on ne regarde pas, autant on ne paye rien (pour l'instant...) sur Twitch et autres, alors si quelqu'un devait gueuler, ne serait-ce pas plutôt à tous ceux qui payent (dont moi, d'ailleurs) pour subir tes conneries? Si j'avais le choix, je me passerais allègrement des "grandes" chaînes, pour n'avoir que Game One et ça m'irait très bien, mais, allez savoir pourquoi, ça reste obligatoire. Etonnant...
Il est évident que les conneries proférées aussi bien par le sieur de Caunes que par sa journaliste qui essaye de lancer de ridicules sarcasmes (tombant d'ailleurs lamentablement à l'eau) dénotent heureusement non pas un avis mûri et objectif, mais bien leur propre méconnaissance et fermeture d'esprit aux nouveaux divertissements (d'aucuns diraient d'ailleurs que si les divertissement "traditionnels" proposés par la télé suffisaient, oncques n'aurait point besoin d'en créer de nouveaux, mais d'aucuns seraient alors esprits chagrins) conditionnés par le mépris de bon aloi intemporel de la télévision à l'égard des jeux vidéos. Bah, vous ne faites qu'accentuer, finalement, la chute d'audience et permettant du coup à des émissions pas franchement brillantes non plus, nonobstant de leur possible capital sympathie (y'en a, pourquoi pas), comme Touche pas à mon poste de vous passer devant.

Je me demande combien de temps encore avant que Canal ( et autres) découvre l'e-sport qui passe en prime time en Corée du Sud et qui draine des millions de dollars pour passer des matches des meilleurs joueurs mondiaux sur League of Legends ou StarCraft 2. En toute franchise, remplacez le foot par de l'e-sport et même si je ne garantis pas que je regarderais, je serais bien plus satisfait de payer une redevance pour ça.

A noter qu'il semble que monsieur de Caunes ait compris qu'il en a froissé quelques-uns si l'on en croit son compte Touiteur : à voir ce que ça va donner lundi soir... 

Si pour le coup vous avez du temps à perdre, vous pouvez toujours jeter un coup d'oeil aux vidéos en réponse aux insultes du Grand Journal sur Youtube. Moi, je retourne à mon Meuporgue.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article