Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La boîte à fourbi

Petit voyage à LA - partie 6

9 Avril 2015 , Rédigé par Shinkel

Cet article est la suite de >celui-ci<!
Sortis de Hollywood Boulevard, nous avons fait une petite halte shopping dans le quartier de Melrose, qui parlera aux ados des années 90 comme moi, surtout comme étant une série navrante très en vogue de l'époque (eh nan, jamais regardé Melrose Place ou Beverly Hills 90210 - qui n'est pas un code postal français, je viens de tenter pour voir). Rien à voir, si ce n'est que c'est typiquement dans ce genre de rues où l'on se rend compte que personne n'utilise les trottoirs, tout se fait en voiture.

Comme neufs, les trottoirs. "Ed, where's the crowd?!"

Comme neufs, les trottoirs. "Ed, where's the crowd?!"

Suite à cela, nous nous sommes dirigés de nouveau vers le Nord en direction de Beverly Hills, le légendaire quartier des célébrités.

Tout en pente, puisque ce sont des hills (il y a une certaine logique, je dois avouer), on toruve le long des trottoirs des haies de plusieurs mètres de haut et derrière...
... Je n'en sais fichtre rien, on n'y voit goutte des vraies grosses baraques à plusieurs millions. On voit certaines demeures coquettes mais sans plus étant donné le contraste possible. Jugez plutôt (pas le chien de Mickey, hein):

Pas grand intérêt sauf pour ceussent qui aiment les palmiers et les pins. Et les haies.Pas grand intérêt sauf pour ceussent qui aiment les palmiers et les pins. Et les haies.
Pas grand intérêt sauf pour ceussent qui aiment les palmiers et les pins. Et les haies.Pas grand intérêt sauf pour ceussent qui aiment les palmiers et les pins. Et les haies.Pas grand intérêt sauf pour ceussent qui aiment les palmiers et les pins. Et les haies.

Pas grand intérêt sauf pour ceussent qui aiment les palmiers et les pins. Et les haies.

Ce qui par contre est intéressant est l'absence totale, dans les parties inférieures de Beverly Hills, d'une quelconque vision d'ensemble architecturale : chacun a fait SA baraque avec SON fric de SA manière. Bilan, on tombe sur des trucs totalement bateau, fort dommage vu le prix que ça doit coûter, genre ça :

Petit voyage à LA - partie 6

Pas que je sois spécialement partisan de l'ultra-ostentatoire, mais on est quand même à Beverly Hills... Faut qu'ça pète!

Petit voyage à LA - partie 6

On s'en rapproche!

Petit voyage à LA - partie 6

STOP! Voilà, c'est quand même pas compliqué, c'est ça une vraie baraque de Berverly Hills! Purée, faut supplier pour en avoir ou bien?

Petit voyage à LA - partie 6

Bon. Après avoir fait le plein de demeures laides (dédicace au bunker immonde que je n'ai pas eu le temps de prendre en photo) et de demeures plus belles, nous avons fait un crochet par le centre commercial des extra-riches, qui porte un nom qui sonne bien : RODEO DRIVE!

Imaginez les Champs Elysées, enlevez la classe mais gardez les boutiques hors de prix, mettez le décor à la sauce américaine, hop-là : Rodeo Drive nous voici!

Petit voyage à LA - partie 6

Pas grand-chose à dire, nous n'avons fait qu'y passer, mais ça respirait l'argent, que oui.
Au passage, j'ai spotté de l'autre côté de la route un petit véhicule urbain au tarif ridicule mais que je n'ai pas pu prendre en photo, une Bugatti Veyron Grand Sport, petit bolide

Petit voyage à LA - partie 6

1,5 millions de dollars la petit citadine, POSAY, comme disent les jeunes. L'amateur de bagnoles que je suis a apprécié.
Assez de tous ces dollars, il était temps de partir en direction de la partie culturelle du voyage... >Le Getty Center<!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article