Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La boîte à fourbi

Bonnes résolutions et mauvaises idées

8 Janvier 2016 , Rédigé par Shinkel

Yo.
Bonne année.

Je viens de remarquer que mes titres sont souvent avec une conjonction de coordination et que c'est d'ailleurs toujours la même. Promis, je ne fais pas attention, comme si une seule des deux parties du titre ne suffisait pas, ah!

Bref, petit sujet qui risque fort de ne pas faire plaisir à grand-monde et qui s'inscrit totalement dans le fond bisounoursesque ambiant qui consiste à surtout ne plus froisser personne.
Oh, Anthony Kavanagh au début des années 2000 dans son spectacle avait fait un sketch sur le politiquement correct et il est tout à fait vrai que le souci du politiquement correct date d'encore laaaargement avant. Mais je constate, notamment avec la montée des féminismes de tout poils (sans mauvais jeu de mots) qu'il ne faut surtout plus faire état même de certaines choses sans être taxé de macho.

L'exemple dont je vais parler m'a été fourni par un groupe Facebook (oui, encore un) qui a pour but initial de décomplexer les femmes rondes.

Vous allez me dire, oui, c'est bien de décomplexer, tout ça. Absolument. Maintenant, je constate l'excès inverse qui vise à conforter les femmes dans l'idée qu'être ronde, c'est bien. Et ça, ça me pose problème.

Pas parce que je "n'aime pas les grosses", pas plus que parce que "j'aime les maigres" - qu'on se le dise, j'aime les femmes avec des formes, comme ça vous savez - mais parce que non, être ronde voire grosse n'est pas une bonne chose, aucunement.

Cette espèce d'hypocrisie visant à ne surtout blesser personne perd de vue le fait qu'être en surpoids est dangereux. Il n'est pas question de se moquer des gens en surpoids, pas du tout, mais bien de ne pas conforter les personnes en surpoids qu'être en surpoids, c'est cool.Je ne parle pas du léger surpoids : de mon point de vue, être à 10 kilos de plus que son poids "idéal" (notez ce joli terme galvaudé) n'est pas dramatique : on n'est pas "optimal" mais c'est tout, la santé n'est pas franchement menacée.
En revanche, 20 ou 30 kilos, non, ce n'est pas bien. Votre corps, vos articulations ne sont pas biologiquement faites pour supporter une telle charge. Votre coeur est surcontraint. Franchement, qui peut dire qu'il ou elle se sent bien avec une telle surcharge?! A titre personnel, j'ai sans trop d'effort (promis) perdu 15 kilos, passant de 130 à 115kg pour mon mètre 90, et j'ai senti énormément de différences. Moins de douleurs aux articulations, moins de douleurs lombaires, et quand bien même, 115kg restent un poids conséquent qui m'oblige à garder une ceinture abdominale en forme (même sous ma bouée) pour tenir le dos droit. Je sais aussi tout le sport que je fais (ce n'est pas beaucoup pour certains, énorme pour d'autres, mais un peu moins de 4h par semaine me semblent un bon compromis depuis quelques années) et les bienfaits de ce que ces exercices m'apportent, parce que je refuse catégoriquement de faire un quelconque régime; c'est la raison pour laquelle, quand je vois les corps de ces femmes obèses, mises en avant comme si c'était un truc super hype, ça me gêne. Autant mettre en avant les bienfaits du cholesterol et des maux de dos, ça ira plus vite.

C'est là que, pour moi, le message passé est mauvais : assumer son corps est une chose. Le vendre comme si c'était bien d'être en grand surpoids en est une autre. C'est une condition médicale, qui n'a pas été créée pour la moquerie ou la honte, mais pour signaler un danger réel.

Quelqu'un qui voit ce type de page, qu'il s'agisse d'une page Facebook ou d'un site, que se dit-il? Ah bah, en fait pas la peine de prendre soin de moi ou de lever le petit doigt, finalement c'est cool d'être gros. Si ce n'est pas tuer dans l'oeuf ce qui sans ce message aurait abouti à des efforts pour se mettre en meilleure santé, je ne vois pas ce que c'est.

D'ailleurs, signaler que c'est une erreur de se complaire dans ce surpoids sera perçu (surtout si ça vient d'un homme...) comme un crime de lèse-majesté; et quand une femme serait à l'origine de cette observation, elle serait sans doute "une fille normale alors tu peux pas comprendre". Y'a un nom pour ce type d'attitude ridicule : le déni.

Pour être constructif, enfin, je dirais que si ces pages voulaient vraiment véhiculer un message valable, au lieu de poster des photos de femmes en surpoids (mon esprit critique me hurle d'appeler un chat un chat et de dire "grosses", merde avec cette hypocrisie) en sous-vêtements et rien d'autre, foutez donc plutôt des vidéos de gens qui font des efforts, ça, c'est encourageant : se dire qu'on peut être grosse ou gros et lutter contre ça, pas pour une quelconque dictature des maigres ou qu'en sais-je, mais par respect pour sa propre personne : contrairement à l'idée reçue, en 10 ans de salle de muscu, je n'ai jamais vu un gros ou une grosse faire l'objet de moqueries par chez moi, bien au contraire. Ca ne signifie pas que les mauvais esprits n'existent pas, mais l'idée ici est bien de dire que les gens en surpoids inspirent bien davantage le respect que la moquerie dans une salle de muscu, notamment parce que ces beaux ou belles éphèbes que vous voyez dans cette salle sont peut-être d'anciens "gros", parce que non, ce n'est pas parce qu'on est svelte à un instant T qu'on l'a toujours été.

Donc, stop se voiler la face, il est tellement plus facile de se trouver des excuses pour ne pas améliorer une situation que de mettre la main à la pâte! Et je sais de quoi je parle.

Ah, et qu'on en finisse : ce n'est pas parce qu'on est gros qu'on a automatiquement un gros squelette. Y'a une différence être être charpenté et être gros. De même, ce n'est pas parce qu'on est énorme qu'on a forcément un problème hormonal ou qu'en sais-je : oui, il y en a, des dérèglement thyroïdiens, oui (on fait aussi dans ma famille). Mais ça ne dispense pas de faire du sport. On peut avoir du bide et s'entretenir. Donc au boulot, au lieu de se gargariser de sa condition en faisant du gras sur le canapé.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article