Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La boîte à fourbi

La fièvre Pokémon Go

28 Juillet 2016 , Rédigé par Shinkel Publié dans #Peublik Reulaysheunz, #polémiques

Une éternité que je n'ai plus écrit, c'est bien vrai!
Pour ne rien vous cacher, les vidéos avec mon Maître Bob m'ont pris beaucoup de temps et je n'avais à vrai dire plus trop envie d'écrire, les sujets me manquant (allez, pour les vidéos, si jamais vous avez du temps à perdre sur un sujet qui passionne environ 0,001% de la population mondiale, c'est >ici<, n'oubliez pas de prendre votre indulgence avec vous!).

Il y a peu, a commencé à poindre avant même sa sortie tardive en France l'engouement mondial pour Pokémon Go, le dernier épisode en date d'une franchise qui a fait jouer toute une génération à la fin des années 90.

Je fus un joueur de Pokémon moi-même dans mes jeunes années, mais uniquement de la paire Bleu/Rouge, les premiers sortis en France. La suite, j'ai vite laissé tomber. Le jeu et la série (terriblement mal animée, naturellement) ont occupé quelques années de ma vie et donc, j'ai regardé très lointainement la renaissance publique, en me disant surtout "allons bon, la vache à lait n'est pas encore morte, ils vont encore essayer de la traire?".
Autant dire que j'allais me la couler douce en attendant que ça passe, comme toutes les modes, gardant un bienveillant et trèèèès légèrement condescendant sur ces tentatives vaines de revival de la nostalgie (et étant moi-même très porté sur l'histoire de l'informatique, j'ai à coeur de me méfier de la nostalgie et du "c'était mieux avant").

En fait -et pour balancer salement- c'est surtout Madame qui était super motivée par Pokémon Go. C'est donc de manière totalement fortuite que je me suis retrouvé avec l'application installée en "pirate" sur mon smartphone, dans la mesure où Madame ne parvenait pas à la faire fonctionner sur le sien, j'ai donc tenté et chez moi, ça a fonctionné du premier coup.
N'y connaissant rien, car le principe de fonctionnement n'avait plus grand-chose à voir avec le jeu de 1996, j'ai abordé le sujet avec l'oeil ouvert du découvreur.

Si vous avez réussi à échapper à l'engouement de Pokémon Go, je vous déroule le principe : vous devez ramasser et faire progresser des bestioles se trouvant dans la nature, s'entend "réellement autour de vous", en utilisant le GPS du smartphone (et les données 3G/4G) pour vous localiser, Pour les capturer et les faire éclore lorsque vous trouvez des oeufs, il faut simplement marcher.

De plus, il existe des points particuliers établis à partir des données cartographiques (de Google?) du nom de Pokéstop, qui sont situés en général à des endroits visibles et reconnaissables : une office de tourisme, une statue, une plaque commémorative... Chaque fois que vous êtes à proximité d'un tel point, indiqué sur votre smartphone, vous pouvez faire tourner la photo du point en question et récolter des pokéballs, nécessaires pour attraper les bestioles, ainsi que divers bonus (et des oeufs).

Naturellement, le nombre de pokémons à attraper est conséquent et pour tous les avoir, il va vous falloir du temps et de la patience, les programmeurs ayant poussé le vice à introduire des pokémons spécifiques à des régions du monde (sympas, les gars).

Et c'est ainsi que je me suis retrouvé avec Madame à sillonner les parcs avoisinants ainsi que la forêt pour attraper ces satanées bestioles.

Alors, quel est le problème?

De ma propre expérience, je n'en vois aucun à part le risque de coups de soleil. En revanche, mon expérience n'étant pas universelle, il y a des vidéos virales typiques d'effet de foule (je vous invite à regarder la vidéo de Bruce d'e-penser sur le sujet), attestant des débordements malheureux arrivant à cause du mode même de fonctionnement du jeu.

C'est ici que je vais donner mon point de vue sur ces comportements - et c'est le but de l'article, d'ailleurs.

Est-ce que Pokémon Go est dangereux?

Comme toute activité pratiquée sans faire l'usage nécessaire de son cerveau, oui. Je m'étais attendu à voir une foule de zombies avec le nez collé à leur smartphone dans le parc à côté de chez moi, ainsi qu'aiment à nous rebattre les oreilles les médias informés et certains politiques comme Laurence Rossignol, qui semble-t-il gagne à ne pas être connue de par ses avis éclairés.
Mais, croyez-moi ou non, dans le parc, j'ai vu des gens marcher avec leurs yeux en l'air, dis-donc! Mais si, comme j'te dis : ils utilisaient leur cerveau pour se rendre compte qu'ils risquaient de s'étaler s'ils ne regardaient pas où ils allaient! Et le peu que j'ai vu avoir des trajectoires hasardeuses, tout pareil, tu m'crois ou pas, ils s'en rendaient compte par eux-mêmes et corrigeaient.
Mais alors, on m'aurait menti?

Bon, alors problème suivant : il est absolument vrai que l'on reconnaît ceux qui chassent le pokémon : en paquets et/ou posés à côté des pokéstops sur lesquels ils ont posé un leurre, qui attire donc les pokémons autour de ce point pour une demi-heure, je m'étais attendu à des regards gênés voire hostiles, ce regard du geek qui sait que vous le jugez, tout incapable que vous êtes bien souvent de comprendre son occupation.
Penses-tu! Avec de grands sourires, qu'ils nous ont accueilli autour des pokéstops! "c'est à vous le leurre? Ca mord? Vous êtes quelle équipe?" et qui se terminent par "eh bah bonne chasse alors!", les rencontrent étaient sympathiques et m'ont rendu réellement un peu de foi en l'humanité.

Et du coup, de bonne expérience en bonne expérience, ça fait trois jours que nous sortons deux grosses heures pour aller chercher de la bestiole (en vélo, hein, à pattes, ça me tue). Où est le mal, alors, une fois passé le cap des a priori pourraves évoqués ci-dessus?

Le plus inattendu que j'ai trouvé, ce fut une réaction sur Facebook, à un pote qui ne pouvait pas jouer sur son téléphone, une de ses copines qui répond platement "j'suis sûre que tu rates rien de cette mode idiote de toute façon".
Habituellement, je laisse filer ce type de réponse idiote mais qui se croit au-dessus du lot, mais j'ai voulu, cette fois, jouer un peu.

Moi :

Ouh le vilain point de vue tranché, qu'il est moche! "Je suis sûre" implique que tu n'as pas testé la chose par toi-même, donc tu juges sans connaissance de cause. Ce qui, en soi, n'est pas joli-joli.
Moi-même, ayant connu pokémon dans ses grandes heures en 96, j'étais certainement un peu pokémaniaque (mais juste sur les deux premières versions, bleu et rouge), cela dit quand l'appli est sortie, j'ai porté dessus l'oeil de l'expérience qui dit "moui, pas bien utile tout ça, je laisse ça à ceux que ça intéresse".
Et puis bon, t'essayes, parce que voilà, faut pas mourir idiot. Et tu en fais des bornes à pattes, juste parce qu'un peu plus loin, y'a une touffe d'herbe qui bouge.
Est-ce que c'est idiot? C'est sûr que c'est idiot d'aller marcher, pfouh là là, on serait tellement mieux à y aller en voiture! Avoir trouvé une motivation pour sortir, quelle mode idiote, vraiment.
J'aime bien ce type de comportement rétrograde, car il est à la fois facile à démonter et absurde, un peu comme un non-fumeur sort à un fumeur "eh bah avec tout ce que tu as fumé, tu aurais pu te payer une Ferrari", et la bonne réponse est sans conteste "ah oui? Et toi, elle est où, ta Ferrari?"
Là, c'est pas parce que tu n'as pas le jeu que tu sors, en revanche le jeu te fait sortir. OK, t'as l'air d'un débile avec ton téléphone en main qui te rend immédiatement identifiable (ayant passé la trentaine, j'ai en tout cas ce sentiment un peu coupable de faire un truc que je ne "devrais pas faire" parce que "c'est plus de mon âge")... Mais tu sors, alors que je te garantis que je ne serais pas sorti sans ce prétexte.
Donc non, tu te viandes totalement, cette "mode stupide" a bien davantage de bons côtés que plein d'autres "modes".
En revanche, oui, il y a des comportements idiots. Et c'est là le fond du problème : dans n'importe quelle mode, n'importe quel recoin du monde, il y a et il y aura toujours des crétins, qui sont nés comme ça et le resteront jusqu'à leur mort. Ceux qui se ruent comme des neuneus à se bousculer et trébucher comme j'en ai vus sur la vidéo de Central Park, oui, c'est complètement crétin. Ceux qui traversent la route sans regarder, tout pareil. Si t'es pas foutu de conserver deux ronds de bon sens, est-ce la faute à la mode ou ta faute? On est bien d'accord sur le second (rassure-moi...?).
Bref, comme toute activité, il faut savoir faire la part des choses pour la pratiquer correctement. En soi, cette "mode" ne fait de mal à personne, je dirais même "bien au contraire". En revanche, ce sont les comportements des "pratiquants" qui les mettent en danger. Et ça, peu importe la "mode", ça serait quand même arrivé.
Et c'est donc vraiment réducteur de classer un phénomène populaire basé sur un amusement simple et bon enfant comme "mode idiote". Wala.

Sa réponse :

bah tu vois non je n'essaye fais pas juste pour me faire une opinion, comme non je n'ai pas fume pour me faire une opinion, ni essayé le cannabis, l'ecstasy pour savoir que je n'ai pas envie de mettre ça dans mon corps et je vais peut être mourir idiote de ne pas avoir essayé.
Alors oui j ai un avis tranché parce que je n'ai pas envie d'être un mouton de la mode, je préfère profité des choses à ma manière.
Alors certes cela va obligé les gens à marcher, sortir et tout ca mais je trouve ça triste que notre société doive utiliser une appli avec un jeu pour sortir ne pas regarder le paysage mais le téléphone ...
Par contre j'ai la même opinion que toi sur le comportement des gens vis à vis du bon sens ;)

 

Bien évidemment, entre une occupation pour laquelle les travers sont à étudier et se droguer, dont les conséquences sont étudiées et documentées, somme toute la ligne est bien mince, tout le monde sait ça.
 

J'ai donc rétorqué suivamment (ça existe, ça?) :

N'est pas plus malin celui qui réfute les modes tout de go, mais plutôt celui qui essaye et qui ensuite décide de s'y conformer... Ce qui ne veut pas dire que tu vas mourir idiote de ne pas avoir essayé des choses a priori dangereuses, il faut comme d'habitude trouver le juste milieu, ça aussi, c'est du bon sens. Là, il est question de quelque chose qui n'a a priori que de bons côtés, modulo ta propre façon de la pratiquer : se faire un avis construit en essayant même brièvement permettra d'avoir une opinion construite et pas pré-fabriquée sur des a priori négatifs. C'est ça d'ailleurs qui fait la valeur d'une opinion : "les avis, c'est comme les trous du cul, tout le monde en a un", mais ça n'en fait pas des avis valides pour autant. Ce qui implique donc d'avoir suffisamment de recul sur la qualité de son propre avis et ne pas le balancer à tous les vents.
Tiens, on parlait du foot plus haut, pour moi, c'est un sport de beauf' et l'opium du petit peuple, et je trouve ça proprement nul à chier. Cependant, j'ai bien conscience que mon avis n'est en aucun cas constructif, puisqu'à part dénigrer, je n'ai jamais essayé de m'y intéresser ni de comprendre l'engouement : au mieux, je balance "c'est de la merde" pour couper court, mais c'est du troll pur et dur, et j'en ai bien conscience.
La télé-réalité, sur un autre tableau, j'ai essayé; OK, dix minutes du loft je crois à l'époque, le premier, et je crois avoir relativement bien suivi la première saison de Koh-Lanta.
Bon, bah les trucs genre loft ou secret story, je range ça dans la même case que le foot, comme un loisir pour débiles, SAUF QUE cette fois j'ai essayé et non, je ne peux vraiment pas piffrer ce type de conneries, qui abêtit les foules au lieu de les tirer vers le haut (là où par exemple, le foot PEUT (j'insiste sur le potentiel) faire passer de belles valeurs (ADMETTONS, seulement). Alors que dans des conneries de télé-réalité, tu véhicules quoi à part les avis débiles d'une foule d'attardés mentaux?
Koh-Lanta m'avait semblé plus sympa sur le principe même si c'était truqué, y'avait un semblant de défi, tout ça : ça relevait à mon sens le niveau.
Tout ça pour dire : avoir conscience de la validité ou non de ton avis est aussi important de ton avis à proprement parler.
Toi, tu déplores que "les gens sortent pas sans application" et qu' "ils vont faire que regarder leur téléphone". Sans avoir essayé, comment peux-tu être sûr? J'te garantis pour avoir essayé que je passe plus de temps téléphone à la main sans avoir les yeux dessus que les yeux sur l'écran. Mon expérience personnelle te donne tort : c'est un avis construit.
Mais mon expérience n'est pas celle de tout de le monde et n'ai aucun mal à imaginer des blaireaux se viander par terre parce qu'ils ont pas fait gaffe, ça oui, sans souci.

Après, j'appelle ça la sélection naturelle :)

Finalement, elle n'a jamais voulu entendre que son avis fondé sur des a priori avait moins de valeur que l'avis de ceux s'étant prêtés à l'expérience, donc ayant dit ce que j'avais à dire, devant une évidente étanchéité à la raison, j'ai pris mon envol pour d'autres cieux.

Et dans d'autres cieux, il y avait d'autres (un dernier, après j'arrête) soucis : celui de, roulement de tambour... La confidentialité des données.

Oui, parce qu'il va sans dire, ainsi que l'a sorti une connaissance de mon frère, "quand c'est gratuit, le produit, c'est toi". J'abonde dans ce sens, mais après?
Je veux dire : OK, pokémon sait où je suis, il sait où je sors et tout. Bien. Puis-je rappeler que dès que j'active ma 3G/4G, c'est Google qui est au courant (oui, je coupe mes datas quand je juge qu'elles ne sont pas utiles, ça évite de ruiner mon forfait et ça économise ma batterie)?
Ah, et quand je suis chez moi, j'utilise Gmail,comme beaucoup. Ou Outlook/Hotmail. Et je cherche des trucs sur Google et j'utilise Facebook.
Vous voyez où je veux en venir?

Mes pauvres amis, si vous croyez que c'est Pokémon Go qui va balancer vos données sur le Net, vous vous réveillez bien trop tard : le Net sait déjà bien plus qu'il ne lui en faut sur vous, il est un peu tard pour se réveiller.
J'ai la même réaction qu'à ceux qui s'insurgent quand ils découvrent que Facebook est propriétaire des photos que vous mettez dessus : jamais vous ne vous renseignez, sans dec'? C'est pas "dégueu", c'est "comme ça" et vous avez joyeusement sauté dedans dès lors que vous avez créé ce compte. Vous ne voulez pas que la photo de vous tout bourré ressorte plus tard? Mon pauvre ami, il fallait y penser avant : avant que Facebook ne soit propriétaire de vos données, sauf erreur, c'est vous qui l'étiez (nonobstant des malheureux "coups de pute" qui publient des photos atroces de vous pour vous nuire spécifiquement : là, vraiment, je compatis et je plains les victimes de ce type de comportement qui détruisent des vies), il était donc de votre responsabilité de garder vos photos en lieu sûr.
Il n'y a, personnellement, aucune photo de moi dépendante de mon profil Facebook que je n'assume pas (y'en a certainement chez d'autres personnes, de moi, que je n'assumerais sans doute pas, mais pour le moment je n'en ai heureusement pas vu!) : y'a des photos de moi en train de faire l'idiot au boulot, oui votre Honneur, c'est bien moi.

Tout ça pour dire : oui,, évidemment que des données de vous vont partir de Pokémon Go. Mais pas beaucoup plus que ce qui n'est déjà présent sur le Net.

Et enfin le tout dernier point (j'ai menti!), qui reste malheureusement à confirmer, consiste en les vols de téléphones portables à l'arrachée de joueurs, voire même les débordements plus graves. Il est vrai que, en bande ou seul, les joueurs de Pokémon Go se trimballent téléphone à la main et je n'aurais à titre personnel aucun mal à débouler derrière en vélo pour leur prendre leur téléphone. A vrai dire, c'est ma seule vraie crainte.

 

En conclusion, je trouve que Pokémon Go est une bonne chose pour le moment : ça me sort, alors que je ne sors que rarement par plaisir, ça ne coûte rien d'autre que de la batterie de téléphone, on rencontre des gens sympas... What's not to love, comme on dit. Après, c'est comme toute activité : il faut se servir de ses neurones comme il faut au risque de s'exposer tout seul au danger (la route, les gamelles).

C'est tout pour moi!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article