Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La boîte à fourbi

DVD : Ghost Rider

17 Novembre 2010 , Rédigé par Shinkel Publié dans #Cinoche & mouviz

Lorsque je vais donner mes plaquettes, j'aime bien, puisque cela dure longtemps, passer avant au CE de ma boîte pour emprunter un DVD. Généralement, je me prends un film que je connais déjà, en l'occurrence la dernière fois, Ghost Rider.

 

http://www.scifi-universe.com/upload/galeries/affiches/5338/ghost_ryder_n_affiche0.jpg

 

Sorti en 2007, cette adaptation du comic éponyme met en scène Nicolas Cage, que tout le monde dans mon entourage semble détester (mais moi j't'aime biengue mon petit Nico), la fort jolie Eva Mendès, Peter Fonda, que sans doute on a dû croiser à l'occasion, à moins qu'il ait une tête passe-partout, dans la rôle de Mephistophelès; Wes Bentley dans le rôle de Blackheart, le môchant que je trouve assez stylisé du film, par son côté réfrigérant qui sied à son rôle si bien, et sorti de là, si les deux derniers ne vous étaient pas déjà connus, aucun autre nom qui sonne dans ma culture. Ah si, Sam Elliott, vu dans le Hulk de 2003 dans le rôle de Ross, si ça vous évoque un truc, dans le rôle ici du fossoyeur.

 

Alors, hummm... Non, ce n'est pas un nanard. Même pas vrai. Et je suis sérieux, en fait : l'histoire, simplette, comme ce que l'on est en droit d'attendre de ce genre de films, n'est pas pour autant ridiculement mal foutue, elle se laisse même suivre tranquillement.

Niveau cast, j'ai trouvé les trois sous-fifres de Blackheart particulièrement inutiles, autant que caricaturaux, sinon, ma foi, Eva Mendès remplit à merveille son rôle de potiche inutile, Meph' est efficace, Blackheart, en dépit de son nom ridicule, bien dans ses baskets et le petit Nicolas fait un Ghost Rider qui fera hurler mon proche entourage (ceux qui ne l'aiment pas, souvenez-vous) et qui laissera aux autres un goût de... Pas grandiose.

Disons que ça passe, le côté roupillant, mou et endormi de Mister Cage est heureusement mis en valeur par le Ghost Rider, à qui l'immobilisme facial va nettement mieux (même s'il a l'air, de par sa nature de squelette, toujours content puisque souriant à belles dents).

Mention spéciale, notamment en VO, au fossoyeur et son accent ridicule, mais qui, là encore, ne fait pas tache.

 

En fait, c'est là toute la force de l'ensemble : on ne tombe pas de son siège, ce n'est pas transcendant, mais tout est si bien intégré, à sa place, assortis d'effets spéciaux de bonne facture - voire très bonne, en fait -, que la sauce prend bien, et les petites deux heures du film passent agréablement, servies par un rythme aux petits oignons.

 

Mention spéciale aux attaques du Ghost Rider, le regard expiateur, assorti du "YOU... GUILTY" ou "YOU... INNOCENT". Je veux bien savoir faire ça, mais en gardant mon intégrité physique, quand même. Faut pas déconner, le côté "que la peau sur les os sans la peau", j'suis pas certain que ça m'aille bien.

 

Somme toute, un bon film, qui remplit son office divertissant à merveille, qui ne restera pas dans les mémoires mais qui reste, à mon sens, à voir au moins une fois!

 

Ma phrase préférée, en VO (évidemment) : "MY NAME IS LEGION, FOR WE ARE MAAAAAAANY". J'aime bien.

 

Les plus :

- Efficace sur toute la longueur

- De très bons effets spéciaux

- Je n'dirais pas non à un petit numéro 2, moi.

 

Les moins :

- Nicolas Cage, on aime ou on n'aime pas

- Servez-nous des méchants comestibles, pas du rechapé.

- Ne restera pas dans les mémoires...

 

Ma note : 8/10

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article