Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La boîte à fourbi

J'aime pas les végétariens, tome 2

26 Février 2012 , Rédigé par Shinkel Publié dans #Peublik Reulaysheunz

Dans un >précédent article<, je vous parlais de mon antipathie pour la gent végétarienne. A tort ou à raison, j'ai tout à fait compris (et approuve totalement) que, comme d'habitude, ce ne sont pas ceux que l'on entend et qui nous soulent qui sont les plus nombreux. Soit. Mais.

 

Mais dernièrement, une relation a posté sur son mur Facebook un strip qui exprime EXACTEMENT ce que je reproche aux végétariens. Enfin, les pète-burnes, hein. Bref, ceux qui me gonflent (mon bon Lulu, par exemple, n'a jamais cassé les roustons en soirée du temps où il était végétarien, il voulait juste une pizza quatre fromages, jamais il n'a fait la leçon à qui que ce soit).

 

Le strip, vous le trouverez ici : http://insolente0veggie.over-blog.com/article-manger-de-la-viande-un-choix-98077693.html

 

Alors certes, ça peut tout à fait être un troll envers les gens normaux (je reviens plus tard sur cette notion de "normalité", ne nous enflammons pas), mais bon nombre de veggies l'auront pris au premier degré, et se reconnaîtront autant qu'approuveront l'histoire de ce strip.

 

En quoi est-ce un strip débile (et tellement représentatif de ma pensée)?

- Primo, cela montre bien l'esprit limité de ceux que je dénonce : en face d'une argumentation quoique limitée au demeurant, mais allant à l'encontre de ses convictions, c'est tout de suite la violence. Je vous laisse imaginer si je collais une tarte à tous ceux qui ne sont pas d'accord avec moi, j'en aurais pour des années de taule à purger. Hop, une patate dans la tronche, que c'est drôle! Que c'est civilisé!

 

- Réponse inappropriée à un cas qui les (eux, les neuneus) dépasse ou face auquel ils n'ont pas de réponse. Même si, encore une fois l'argumentation est discutable (et là encore totalement inappropriée, mais j'y reviens), à savoir un "choix", il est tellement dommage de ne pas exprimer un point de vue plus pondéré, qu'il aurait été autrement plus malin de développer afin que le strip véhicule autre chose qu'un esprit étriqué.

 

- Outre la débilité, il y a aussi et surtout une jolie inversion dans le propos : depuis quand les mangeurs de viande parlent-ils de "choix" de manger de la viande? Manger de la viande fait partie du cycle alimentaire basique de l'être humain, qui peut manger de tout, et a donc tendance à le faire demanière naturelle. C'est celui qui choisit de s'abstenir d'en manger qui fait alors un choix, puisqu'il va contre sa nature d'omnivore (et c'est son bon droit et n'en fait pas un être contre-nature, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit). De fait, c'est entre guillemets l' "usage" qu'une minorité exprime et revendique son choix (là encore, avec toutes les bonnes raisons du monde). Vous ne me croyez pas?

 

Mettons-nous en situation : nous sommes en soirée entre potes et tout le monde amène de quoi manger : crackers, sifflard, boissons, fromage, bref, l'apéro standard. On fait tourner un peu les coupelles que tout le monde se serve et le végétarien (duquel on ne sait pas qu'il l'est à la base, ou dont l'on a oublié qu'il l'était) ne prend pas de saucisson (poliment, sans faire la leçon, comme quelqu'un qui n'aime pas le fromage n'en prend de fait pas).

La soirée passe et arrive le moment de commander des pizzas : on fait le compte pour ne pas en avoir pour un budget d'état et il apparaît que notre ami veggie insiste pour une pizza aux légumes ou quatre fromages, la question qui se pose logiquement, c'est "pourquoi?". Les végétariens intégristes se diront "ah ah, stigmatisation des végétariens! Haro!". Mais quelqu'un avec un cerveau complet (oui, l'intégrisme, c'est quand même un signe de déficience mentale, dans quelque domaine que ce soit) se poserait aussi légitimement la question de l'allergie.

La réponse qui vient donc en face dans le cas du végétarien est "je suis végétarien". Et si quelque fois la question qui suit est "bah pourquoi?", on peut avoir droit à une réponse construite ("quand j'étais petit j'ai vu un animal se faire tuer à la boucherie du coin", "je supporte pas la souffrance animale"...) ou une réponse de décérébré ("je suis pas un assassin"). Mais en tout cas, c'est jamais à l'omnivore de présenter son choix de l'être, mais au végétarien de le signaler (sans en faire tout un pataquès) pour que ses besoins alimentaires soient pris en compte (et pas pour le stigmatiser, 'dedieu, c'est quand même un pote!).

 

Inversion des rôles, donc.

 

- Enfin, je parlais de "normalité" tout à l'heure. Dans l'esprit étriqué de l'extrémiste saladier, c'est lui qui est normal et les omnivores sont le mal incarné. Sauf que, ne leur déplaise, la norme est représentée par "le plus grand nombre". Or, le plus grand nombre, au risque d'apprendre quelque chose (sait-on jamais) aux végétariens, ce sont les omnivores. C'est donc vous qui, littéralement parlant, ne sont pas dans la norme, donc "anormaux". Ne pas être dans la norme peut être une bonne chose, hein, mais en l'occurrence, ce que je veux dire, c'est qu'il ne faut pas inverser non plus les rôles "normal/anormal".

 

Quel dommage, en définitive, quel dommage que ce soient des messages comme celui-ci qui circulent, assortis de photos de restes animaux sanguinolents, plutôt que des points de vue éclairés et construits. Je plains même les végétariens d'avoir des idiots pareils dans leurs rangs, qui décrédibilisent une cause par ailleurs tout à fait valable.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Garner 29/09/2016 23:17

Tu me fera croire que l'homme mange naturellement de la viande si tu arrive à tuer un animal à coup de dents, sinon tu reparlera quand tu sera agronome ou biologiste.

Shinkel 05/10/2016 14:40

Ah, je sens la rage! C'est bien parce que l'Homme n'est pas pourvu de griffes et de crocs dignes de ce nom que son intelligence lui a permis de palier à ces défaillances techniques en utilisant des outils. Du reste, naturel ou pas, je suis toute ouie sur le mythe des chasseurs-cueilleurs, qui donc cueillaient mais... Ah pardon, oui, il CHASSAIENT aussi, et sur comment nos ancêtres ne mangeaient que des herbes et du coup, par quel miracle nos amis paléontologues ont retrouvé des ossements d'animaux dans les grottes habitées par des humains, dans lesquels on trouve des traces de dents, comme si on mangeait de la viande dès le départ!
Je passe aussi la présence des canines comme chez les carnivores, et je vais juste rigoler sur ton ignorance manifeste (ou un troll tout aussi manifeste) en indiquant que notre système digestif est omnivore, ce qui nous permet donc de manger de la viande ou des plantes à loisir, et que si cela n'était en effet pas naturel, il ne nous serait pas permis d'assimiler la viande, elle ne nous apporterait rien ou nous serait même toxique.
Ce qui n'est pas le cas.
Mais nos ancêtres, alors? Si ça se trouve, on s'est adaptés pour manger de la viande. Ah, mais on me dit dans l'oreillette que non en fait, d'aussi loin que remonte l'homo sapiens, on a toujours été comme ça. Donc, est-ce naturel? Oui. Est-ce que tu peux remballer ton argument ridicule? Absolument. Allez, bon retour chez les ignorants!

01/02/2015 11:38

Je vois que je ne suis pas la seule à ne pas aimer les végétariens! Petit conseil pour la prochaine fois qu'on vous casse les bonbons: rappeler les désastres écologiques de la culture de soja! On veut sauver marguerite? et pour un steak de tofu on détruit des hectares de forêt amazonienne (ainsi que sa faune)! On est contre les hormones? c'est normal mais détruire les insectes et leur importance environnementale avec des pesticides! On est pour la nature? c'est vrai que le soja OGM c'est tellement naturel!
Moi je mange de la viande et je le revendique! Je préfère manger un poulet bio ou label rouge qui a gambadé à l'air libre sans antibiotique et sans hormone qu'un steak de soja qui conduira à long terme à la disparition du boto (dauphin)!
Je trouve ça complètement stupide, c'est un manque total de recul, et ça conduira à long terme à un résultat bien plus désastreux que de manger de la viande car ça ne laisse aucune marge de manœuvre comme s'il n'y avait que deux possibilités: manger ou non de la viande!
On veut bien sauver les animaux qui ne sont ni en voie de disparition, ni protégés, quitte à tuer ceux qui le sont à l'autre bout de la planète, tant que ce n'est pas devant sa porte...
Marre de la stupidité des gens qui se font avoir par des discours commerciaux au lieu d'utiliser le truc qu'ils ont entre les oreilles pour réfléchir par eux-mêmes! grrrrr

Nad 26/11/2013 16:09

Tant d'inepties dans un texte aussi court... Si je vous dis que vous êtes complètement à côté de la plaque, vous allez dire que je suis agressive... La plupart des végétariens sont tolérants et ouverts d'esprit (la tolérance étant visiblement ce qui vous fait défaut). Ils acceptent généralement l'idée que l'Homme mange de la viande mais demandent qu'on traite les animaux avec un peu plus d'humanité, y compris ceux dont on se nourrit. Ils "s'adaptent" et essaient, dans la mesure du possible, de se faire discrets lorsqu'ils sont invités à un repas. Mais à quoi bon vous dire tout cela, vous n'avez rien compris au film...

aissaiiro 18/07/2015 12:55

euh ça veut dire quoi traiter les animaux avec plus "d'humanité"? si les animaux observent l'humanité justement je pense qu'au contraire ils aimeraient mieux qu'on les traite avec un peu moins d'humanité ;-) mais bon c'est vrai c'est une belle phrase qui fait joli! tu as bien récité ta leçon félicitations !

Shinkel 29/11/2013 19:12

Grande question! Vous êtes également sarcastique, hum? Tut-tut-tut, si si, vous l'êtes. Et, tout comme moi, vous faites des raccourcis rapides. Trop, d'ailleurs, donc difficilement crédibles : mes coups de gueules, j'en ai parfaitement conscience, sont bourrés de failles, facilement contrables et franchement dénués de fondement; les écrivant sur le coup de la colère, ça n'aide pas et je confesse volontiers un évident manque de finesse générale (pour le coup, ce n'est pas du sarcasme, c'est un essai d'auto-analyse, pas reluisant certes, mais qui n'a pas pour but d'être victimisant à mon égard, simplement aussi critique que je peux l'être vis-à-vis des autres).
Il serait donc tout sauf inattendu que, sur un coup de sang, j'écrive sur un maghrébin qui m'a pris les tête.
Pas inattendu, mais non. Quand je parle de raccourci rapide, je ne sais pas si vous avez fait cet amalgame par provocation ou non, mais voici ma réponse à l'ordre du jour : non, je ne le ferai pas, parce qu'il s'agit d'un peuple et pas d'une habitude que je désapprouve. Si je saisis bien votre raisonnement (en marchant avec mes gros sabots), vous considéreriez les végétariens comme un peuple. Moi non. D'ailleurs, je connais assez peu de personnes qui considéreraient les végétariens comme un peuple (bien que n'ayant jamais lancé de sondage autour de moi).
Cette question répondue, nul doute qu'un mépris (peut-être bien réel, mais à mon esprit défendant) peut être discerné dans mes coups de gueule : il s'agit d'un coup de gueule, que diantre. Et, comme je le disais plus tôt, je les écris sur le coup de la colère. Etes-vous en mesure de peser le pour et le contre en étant dans cet état d'esprit? Moi, non, en tout cas. Je vous envie si vous parvenez à maintenir votre empire sur vous-même si c'est le cas.
Vous savez, il y a deux problèmes à ces envolées que sont mes coups de gueule.
Le premier, c'est que si j'étais lecteur de mon propre blog, je me dirais "mais c'est quoi, ces jugements à l'emporte-pièce et ces enfoncements de portes ouvertes?". C'est vrai, contrairement à l'Odieux Connard, dont j'admire le phrasé et le degré de sarcasme nettement plus fondé que mes puériles colères, il ne s'agit somme toute que de colères de gamin, finalement. Un caca nerveux passager. Ne croyez surtout pas que je me gargarise de mes colères. Cela dit, j'ai été surpris de proches qui se trouvent être de ponctuels lecteurs qui m'ont demandé davantage de ces colériques passages. Peut-être puis-je utiliser cela comme justification, mais je ne le cache pas, c'est surtout pour péter un coup et passer à autre chose que je crache des articles comme ceux-là.
Mon second problème est plus profond : quel message je cherche à faire passer? Franchement, pensez-vous qu'il soit dur de cracher sur les végétariens, qui ne jouissent déjà pas d'une bonne presse? Pareil pour les féministes, sur lesquelles j'ai aussi pondu des colères dans le même genre et tout aussi dénuées d'intérêt profond. Il s'agit de la solution de facilité et à part péter mon boulon dans mon coin (mon blog n'est qu'un autre trou du Web dans lequel à moins qu'on vous y donne l'adresse, vous n'irez que parce que vous cherchez), il n'y a pas de finalité.
Vous savez, cette colère de mioche, finalement, est au moins autant tournée contre mon sujet du moment que contre moi-même de ne pas avoir un jugement plus construit, quand bien même j'essaye! C'est d'ailleurs le sujet d'un prochain article que je compte rédiger sous peu, sans sujet autre que la raison d'écrire.

En fait, je serais à votre place de lectrice, je n'aurais même pas pris la peine de répondre à ce type d'article. Voilà la vérité.

Nad 29/11/2013 14:34

Non, encore une fois, ça ne me dérange pas que les gens mangent de la viande. Je souhaite simplement le recours à des modes d'élevage, de transport et d'abattage moins cruels, moins inhumains. C'est cette idée que je défends. Elle ne s'oppose en rien à un mode d'alimentation incluant la viande.
Quant à moi, je ne me sacrifie pas du tout, je n'aime pas la viande, je n'ai jamais aimé ça. Mais je comprends qu'on puisse apprécier d'en manger, c'est le cas de la plupart des gens et ça ne me choque pas.
Vous n'aimez pas une minorité de végétariens, donc... Hum...
Si une personne... allez, disons-au au hasard une personne d'origine maghrébine, une seule, vous énerve un jour parce qu'elle défend je ne sais quelle idée qui lui tient à coeur, qui tient à son origine ou à sa religion, et qui est si éloignée de votre vision des choses que vous prenez ça contre vous, écrirez-vous une chronique intitulée "j'aime pas les Arabes" ? Au second degré évidemment, parce que le sarcasme, c'est toujours du second degré, sinon ça ne serait pas jubilatoire !
Votre second degré dissimule assez mal le mépris que vous avez pour l'autre - celui qui ne pense pas comme vous ou dont les idées vous dérangent - et que vous ne voyez pas chez vous-même.
Sans rancune. Les végétariens ont l'habitude qu'on leur fasse leur procès. Et merci d'avoir répondu.

Shinkel 27/11/2013 17:23

Bonjour Nad!
Je vous pardonne ce ton odieusement professoral et condescendant pour passer au sujet. Naturellement que "la plupart" sont de gentils mangeurs d'herbe. On n'entend, comme les féministes ou les syndiqués, toujours parler des "pires", Ainsi le veut la croyance populaire, et ainsi sans doute vous considérez-vous dans cette fameuse et vraisemblablement - je l'espère - majoritaire des modérés.
J'ai eu d'ailleurs, une fois n'est pas coutume, une très agréable expérience sociale avec un couple de végétariens qui, pour le coup, correspondaient exactement à le définition que j'ai de "modérés" : ils parlaient de leur choix d'hygiène de vie de manière légère, sans culpabiliser les omnivores autour, mangeant même quelques rondelles de sifflard avec nous. Eux, ils étaient surtout dans la mouvance "mangeons responsable", avec du bio et des certifications alambiquées mais, pour le coup, j'ai salué ce choix de vie et cette ouverture d'esprit.
Après, deux points : je suis un affreux bonhomme mentalement limité, c'est entendu, mais sauriez-vous dire que ce que j'ai vu et entendu ne s'est pas passé? Bien entendu que mon échantillon n'est pas représentatif! Evidemment, puisque c'est un ECHANTILLON. De fait, si je suis tombé sur des secoués (ou si je considère comme secoué l'auteure de ce blog dont j'ai fait mention dans mon article), rien ne dit qu'en effet, je ne suis pas tombé sur d'authentiques esquintés et que cela biaise mon jugement. Mais cela reste, à l'image de mon blog et de cet article, qu'un avis qui ne se veut aucunement parole d'évangile. Ceci étant clair, je passe à l'autre point.
Manquerais-je subtilité ou bien ne serait-ce finalement pas vous qui en manquez? C'est un article écrit sur un ton rageur, certes, mais - sans dédouaner une certaine colère - ne pensez-vous pas que j'ai forcé le trait quelque peu à dessein? Oh, je sais, il semble facile de sortir le "ouais mais en fait, c'était fait exprès", mais qu'en sauriez-vous finalement? D'autant que cette réaction primaire (que je respecte, mais qui n'a pas davantage de légitimité à mes yeux que mon avis aux vôtres) semble - SEMBLE! - être tout autant sur le coup de l'émotion et donc pas beaucoup plus valide que ma pseudo-analyse de comptoir sans aucune source et dans laquelle ne serait pas exclu du second degré.

Que pensez-vous, sérieusement? Que je ne sais pas comment est abattu le bétail, que ça tient plus du massacre qu'autre chose? Allez, je vais vous le dire : je n'en sais que ce que j'en lis. Et je le déplore. Ah, je sais, je ne déplore pas assez pour me priver de bonne bidoche. C'est ça qui vous emmerde, du coup. Et c'est certainement pour cela que vous avez, j'en suis convaincu, adoré cet accès de suffisance bouffie lorsque vous avez rédigé votre commentaire, convaincu que vous étiez de détenir la vérité seule et unique. Vous avez fait le choix de vous priver de viande pour protester contre le bain de sang des abattoirs. Grand bien vous en fasse, c'est un sacrifice qui vous honore et que, quoique vous en pensiez, j'admire. Mon point de vue, c'est que ce n'est pas bouder la bidoche qui va changer quoi que ce soit. L'échelle n'est pas suffisante ou les moyens ne sont pas les bons. A mes yeux (ergo, c'est MON point de vue), vous êtes tout autant dans la "faute" que moi, à cette exception que vous méprisez mon point de vue et vous imaginez au-dessus de moi en imaginant que ne pas avoir de viande dans votre frigo aura sauvé un boeuf. Moi, je vois ça comme "loin des yeux, loin du coeur".
Les choses ne sont donc pas toutes blanches ou toutes noires. C'est aussi cela que je reproche aux végétarien : sous le couvert d'une cause inattaquable moralement (un abattage moins inhumain du bétail), vous êtes tellement convaincus que tout ce qui se rattache à ce sujet ne peut être que vérité dans votre bouche que vous crachez, ainsi que vous le faites, sur tout point de vue différant du vôtre. Ne seriez-vous d'ailleurs pas en train de lever les yeux au ciel en soupirant "mais nooooon, voilà, encore un connard qui n'a rien compris"?

set 16/06/2013 01:13

Beaucoup d'intégristes aprmi les végétariens . Le pire est que des groupuscules n'hésitent plus à se lancer dans des actions terroristes en posant des bombes . Quand ils ne profanent pas des cimetières .
http://www.liberation.fr/grand-angle/0101544440-le-martyre-de-l-eleveur-de-cochons-d-inde

Shinkel 16/06/2013 09:39

Ah ouais, quand même... Fort heureusement, on ne parle que d'une insignifiante minorité, mais ça reste une "grande cause", comme dirait un ami. Et plus la cause est grande (dans l'esprit de ceux qui s'y rattachent, pas objectivement!), plus les moyens pour donner raison à son camp vont dans l'incroyable. C'est stupéfiant cet article que vous me linkez.

ruru 21/04/2012 20:48

Les végatariens nous bassinnent avec leur liste de "grands hommes" et de célébrités végétariennes...come s'ils avaient quelque chose à voir avec Gandhi! ils oublient !hitler et sa diététicienne
birchérienne, Manziarly, Saint-!just, l'assassin,le fournisseur de la guillotine, Lucien léger, tueur d'un enfant qui milita pour un régime végétarien en prison, mes ssassins ignobles et de
sang-froid d ela bande à Bonnot, Charles Manson, assassin de Sharon Tate, William mcDonald, tueur en série australien, volkier van der Graaf qui tua Pim fortuyn, Philop workman, autre tueur en
série, Gengis Khan qui ne fut pas un tendre... La liste est longue.Ces gens veulent donner leur bonté en spectacle, il faut les moucher! Et l'on peut voir que le nombre de brutes végétarinnes est
énorme. e pkus, amusant: Garnier, un salopard de la Bande à bonnot, végétarien, assassin, était un ancien boucher!
je m'amuse à faire cette liste: c'et rigolo et ça les fait bisquer! il y a aussi un article à ce sujet sur mon mur facebook, palant de la mouvance écolo-bio et de son origine nazie en europe...

Shinkel 22/04/2012 07:54



Ah, j'ignorais tout cela, et je n'ai jamais été confronté à des végétariens qui me sortaient des listes de célébrités comme cela, mais le jour où ça m'arrive, je ressors ton commentaire direct ;)


Cela dit, nous sommes d'accord que cela ne peut servir que de contre-argument : les végétariens ne sont en aucun cas la lie de l'humanité pas plus que les omnivores sont des parangons de la vertu
:D