Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La boîte à fourbi

"La DDE sé dé inkompétan"

9 Décembre 2010 , Rédigé par Shinkel Publié dans #Peublik Reulaysheunz

Hier, comme vous le savez tous, il a un peu neigé. Un peu beaucoup. Tellement beaucoup que même ma boîte a accordé un jeu vert pour se barrer fissa, et ce, à 14h30. Méga-bouchons, ma chère et tendre m'a rejoint à pieds depuis son travail alors que j'étais sur le chemin pour la rejoindre, nous avons mis au total 3h30 pour faire 14 km. Je n'ai jamais vu ça.

J'ai donc pris mon mal en patience, comme tout le monde, mais ce que j'ai vu aux infos le soir m'a quand même attristé.

Des français mécontents qui gueulent sur la DDE. Grand classique s'il en est. Ouin ouin, on était bloqués, c'est de la faute à la DDE. Ouin, ouin.

Oui, vous étiez bloqués. Mais était-ce la faute de la DDE? Ils ont salé le matin. Sauf que le sel, ou le sable, ce n'est pas l'arme ultime. La DDE ne sont pas des surhommes et n'ont pas tous les moyens du monde à leur diposition. Ce que vous faites en salant devant chez vous, ils le font juste à nettement plus grande échelle. Sauf que votre sel, je parie qu'il n'a pas suffi pour ne pas avoir de neige sur le pas de votre porte, et pour cause : vu ce qu'il est tombé, le sel ne suffit absolument pas. et que vouliez-vous qu'ils fassent d'autre? Déneiger?

Bonne idée ça, déneiger! Je suis sûr qu'ils n'y ont pas pensé! Seulement hier, à 14h30, c'était étonnamment bloqué de partout. Si si, je vous jure! Et la déneigeuse, on la fait passer où? Sous les voitures? Des fois, je me demande si le commun des mortels réfléchit. Les routes sont enneigées et les voitures à l'arrêt, la déneigeuse, ou même la saleuse (qui ne sert à rien sur la neige déjà tombée, pour votre culture), elle ne peut pas passer, même avec toute la bonne volonté du monde.

Par contre, il n'est pas une seule seconde à l'ordre du jour d'incriminer les conducteurs, évidemment. Le fait que 90% des gens ne savent pas conduire sur la neige et que, potentiellement, ça peut foutre le bordel, bah non, ça ne tilte pas là-haut.

Combien pensent qu'il suffit de conduite à 2 à l'heure sur la neige pour savoir conduire sur neige? Une écrasante majorité. Et ça, est-ce que ça pourrait expliquer les bouchons? Non, toujours pas?
J'avais déjà écrit là-dessus mais je n'en finirai jamais de pester contre ces imbéciles, conduire à deux à l'heure n'évite en aucun cas les accidents sur neige. Comme il y a peut-être des nouveaux parmi vous, je vous explique, c'est très facile.

Voici les Saints Commandements de la Conduite sur Neige :

Premier commandement : ton regard au loin tu porteras.

Second commandement : la bagnole de devant tu ne colleras pas. En cas d'accident, dans le cul sinon tu l'auras.

Troisième commandement : la pédale de frein tu n'utiliseras pas.

Quatrième commandement : en cas de nécessité remettant en question le troisième Commandement, la pédale de frein tu effleureras, en aucun cas tu ne l'écraseras véhicule non immobile (tu peux l'écraser à loisir après, quand tu es arrêté).

Cinquième commandement : toute montée tu éviteras. La plus traîtresse des petites pentes peut se révéler infranchissable.

Sixième commandement : en cas de montée malgré tout, la voiture de devant tu laisseras grimper avant de toi-même t'engager. Comme ça, si comme une merde elle échoue, point sur ton capot tu l'accueilleras.

Septième commandement : la première vitesse le moins possible tu utiliseras (sinon, tu patineras).

Huitième commandement : à la sortie de l'immobilité ou avant une pente aborder, la seconde tu préfèreras, moins de chance alors de patiner tu auras.

Neuvième commandement : le volant très doucement tu tourneras, sinon dans le mur ta voiture finira, car tout droit la trajectoire alors sera.

Dixième commandement : successif au Neuvième, le virage doucement tu prendras (et la pédale de frein tranquille tu laisseras).

Onzième commandement : en diesel doucement tu rétrograderas, sinon les roues bloquées tu auras. L'embrayage donc tu vénèreras.

 

Sur ce, je vais à la patinoire.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

HeXa 15/12/2010 15:06


Petite précision: le sel ne fait pas fondre la neige, ce n'est pas pour ca qu'on en épend sur les routes.

Le concept, c'est que sous une route (sous l'enrobé) il y a à peu pres 1m50 - 2m de roches et autres gravats mis la artificiellement par l'homme pour construire la route. Ce qui fait donc que la
terre étant globalement toujours à 12°C et que la route a une inertie thermique enorme, le premier reflexe de la neige qui tombe sur l'asphalte est de ... fondre on se retrouve donc avec de la
flotte recouvrant notre route et la température exterieur (qui est au contact direct de l'eau fait donc que des -1°C, on a une jolie patinoire de glace appelée le verglas. Et c'est la que le sel
intervient.. en salant la neige, on ne la fait pas fondre, on change les propriétés thermodynamiques de l'eau (ouais, j'ai fait des études ;-) ) pour que la température de solification soit plus
basse.

En conclusion, mettre du sel, ca empeche pas la neige de tomber (Ah bon???) ca l'empeche pas (trop) de tenir, ca sert juste a ce que des que le moindre flocon se transforme en eau, il ne pourra
plus jamais se resolidifier

OILA!!


Shinkel 16/12/2010 08:39



Merci de ces précisions!



Hexafluor 11/12/2010 00:42


Nice post. Et complètement d'accord si ce n'est sur un point... Saler les routes et trottoirs une fois la neige tombée a bel et bien une utilité. Lors de la fonte de l'epai manteau blanc, en cas de
température négative, tu peux oublier toutes les règles de conduite sur neige... Et rentrer a pied (avec ou sans coccis a l'arrivée)... Cependant avec cette invention de dernière generation qu'est
le sel, point de vergls n'apparaît car température de solidification bien plus faible ...


Shinkel 11/12/2010 08:55



Salut Hexa,
Merci de ton commentaire! Ils sont rares et je les savoure donc d'autant.
Au niveau du salage sur neige, pour moi c'est pisser dans un violon à partir d'une certaine épaisseur (ce que j'ai, en effet, oublié de préciser), surtout lorsque de la neige retombe après par
dessus : le sel fera fondre une petite couche de neige, laquelle, au choix, soit regèlera quasi-instantanément car refroidie par la couche qui n'a pas été attaquée par le sel, soit sera prise en
sandwich par la neige qui sera retombée dessus, produisant donc un joli sandwich neige-glace-neige. Au final, utilité quand même bien moyenne... Qu'en penses-tu? J'avoue avoir des notions bien
faibles de chimie et comme j'aime le dire, tout est occasion à apprendre.
Ah, ceci dit, sur une fine couche de neige ou avant une petite tombée de neige, cela peut, je pense, supprimer la neige ou empêcher qu'elle ne résiste une fois tombée. Mais là, c'est dans des cas
de figure typée 2-3cm, pas au-delà, enfin, m'est avis!
Après, niveau règles de conduite, oui, tu as raison, parfois il vaut mieux laisser son véhicule de côté, j'ai même un exemple tout bête qui m'est arrivé jeudi matin, 7h : pour sortir de mon
garage, j'ai un virage et une pente assez sèche à gravir. Par temps de neige, si mon gardien n'a pas fait son travail, ça devient le Trophée Andros. Mercredi soir, je parviens malgré la neige à
descendre la voiture dans le garage sans me manger le mur, et je ne blâme pas cette fois-ci le gardien, vu ce qu'il est tombé, ce ne sont pas, d'après mon jugement exprimé plus haut, trois grains
de sel qui auraient changé la donne. Surtout qu'il n'a pas les moyens de la DDE. Bref, j'ai le secret espoir qu'il déneigera plus tard dans la soirée, après que toute la neige fût tombée.
Lendemain matin, jeudi 7:00 : je me penche au-dessus du parapet pour voir la tête de la pente : deux traces de pneus, des personnes sont entrées ou sorties du garage, allez, je tente.
Après 5 minutes pour gravir la pente et avoir vaincu une plaque de verglas traîtresse, j'arrive en haut de la pente. J'ai utilisé pour y arriver bien plus la première que la seconde, tant la
pente est importante (là, du coup, vous pouvez me huer, "faites c'que j'dis pas c'que j'fais!") et je n'ai, malgré mes Commandements, jamais plus passer la petite marche de glace pour m'extraire
de cette pente. Glace 1 - Shinkel 0. J'ai réussi à rentrer la caisse dans le garage en marche arrière, en jouant du frein à pied et du frein à main, mais je sorti de la voiture en tremblant comme
une feuille. Bilan, je suis allé au boulot à midi, le temps que le soleil fasse son oeuvre!
Ne prenez donc pas votre voiture si dehors, c'est la patinoire (même si y'a des blogs, qui vous idsent que c'est pas sorcier de conduire sur neige :p).


Ceci étant dit, pour rentrer chez moi mercredi soir, j'ai appliqué mes Commandements, je tiens à le préciser :D