Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La boîte à fourbi

Le roi des couillons dans ses oeuvres

8 Février 2011 , Rédigé par Shinkel Publié dans #Peublik Reulaysheunz

Il était une fois un modeste travailleur, que nous appellerons Shinkel, au hasard.

Shinkel entra chez R., une grande société, en octobre 2004, en apprentissage pour un certificat bac +3 qu'il obtint, mais qui se muta pour les promotions suivantes non plus en certificat, mais en licence, un vrai diplôme, Shinkel s'était donc bien fait enfler, mais passons. Shinkel passa pour son entrée chez R. une visite médicale.

A la fin de son apprentissage, fin octobre 2005, Shinkel passa une seconde visite médicale parce qu'il venait de décrocher un tout beau CDI!

Le temps passa jusqu'en novembre 2010. Je reçus donc (oui, je change de style de narration en cours de route, c'est inattendu et j'parie que vous l'avez même pas vu venir, je suis tellement machiavélique) un mail m'informant que des places étaient à pourvoir pour un essai sur un simulateur ultra kéké, dont j'avais entendu parler avant même de rentrer chez R., j'ai donc sauté sur l'occasion pour enfin tester ce fameux simulateur.

Là-bas, je remplis une décharge parce qu'il semble que tout le monde ne supportait pas les cabrioles de ce simulateur; connaissant mon interlocuteur, je lui dit même que tout ce qui secouait, j'adorais, ce à quoi il me répondit tranquillement qu'on aviserait à la fin de l'essai.

Essai qui se déroula fort bien puisque j'eus l'insigne honneur d'être le premier de la journée à ne pas arrêter l'essai pour cause de nausées; tout content, donc, de ma session découverte, je rentrai chez moi.

Le lendemain matin, un mail tomba dans ma boîte : Monsieur J. (remplacez par mon nom civil), nous nous sommes rendu compte que vous n'avez plus eu de visite médicale depuis au moins deux ans (je corrige, depuis au moins quatre ans), merci donc de nous contacter au plus vite afin de convenir d'un rendez-vous. Signé : le service médical (oui, parce que signé : le concessionnaire m'aurait semblé pour le moins curieux).

J'appelle donc le numéro spécifié dans le mail. Une fois. J'attends une demi-heure. Je rappelle. Deux fois. Etant vendredi, j'attends lundi, puis je rappelle, trois fois, toujours rien.

Bon, bah puisque ça n'a pas l'air d'être une priorité de tous les instants, vous me rappellerez quand ça deviendra urgent, j'vais pas non plus leur courir après.

Ceci, c'était fin novembre 2010.

Fin janvier, je reçois un mail : Monsieur J., nous n'avons pas pu vous contacter afin de convenir d'une visite médicale. Merci de nous contacter à tel numéro.

OUATTE-ZE-FEUQUE, contacté rien du tout, j'ai pas reçu un putain d'appel du service médical, la blague! Je rappelle. Rien. Mais purée, ça bosse un peu là-dedans?! Je laisse filer encore une demi-heure. Je rappelle. Encore rien. Oh purée, ça commence à me gonfler grave.

J'en parle à mon collègue, qui me dit "méfie-toi, quand tu prends pas rendez-vous, tu peux potentiellement avoir une remontée jusqu'au chef de service (n+2), tu devrais informer V. (ma hiérarchique directe) qu'elle risque d'avoir des nouvelles du service médical".

J'appelle mon ma chef. "Dis donc, c'est une blague ou quoi, le service médical? Bon, juste pour info, j'ai essayé de les appeler X fois, et j'ai jamais eu une réponse, donc marre, mais tu auras peut-être un mail de leur part, t'inquiète pas."

Elle, très diplomate : "Tu leur as envoyé un mail?"

Moi : "Heu... Non."

ELle : "Bah envoie-leur un mail, et tu me mets en copie, tu leur explique l'historique, ça débloquera peut-être les choses."

Moi : "J'pense pas, mais bon, OK."

Je prépare donc un mail, que voici :

 

Bonjour,
  
J'ai essayé de vous contacter ce matin sans succès, en vous laissant sur votre boîte vocale mes coordonnées pour prendre RDV pour une visite médicale.
Je me permets de rappeler à votre bon souvenir que vous m'aviez déjà contacté fin novembre, suite à quoi j'avais tenté par 4 fois sur 3 jours de vous rappeler, là encore sans succès. Merci.
  
Cordialement,
Plutôt pas cool comme mail pour une première prise de contact (en pratique), mais il faut aussi dire que j'étais quand même bien remonté.
Une heure après, j'étais appelé et un rendez-vous fixé pour le 7 février à 8:30.

Ce matin, je parle avec un collègue d'une espèce de péteux qui s'était foutu en arrêt maladie et qui avait du coup planté du monde puisqu'il n'y avait personne autre que lui capable de faire ce qu'il faisait (comment se rendre indispensable en une leçon), et je tilte. Tiens, mais... MAIS?! Arrêt maladie => infirmerie => VISITE MEDICALE!
Et voilà.
J'ai fait des pieds et des mains pour avoir un rendez-vous, et du coup, fort logiquement, je le zappe complètement. Le roi des couillons dans ses oeuvres!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

HeXa 25/02/2011 16:09


C'est moi le couillon...

Je suis mentionné dans la boite à fourbi. Je suis tres honnoré! ;-)


Shinkel 25/02/2011 16:50



Indeed! Même si je dois avouer que quand j'ai écrit ça, j'ai très oublié (oui oui, c'est français) ton speudonyne, autant pour je!