Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La boîte à fourbi

Les petites blessures qui vous pourrissent la vie

27 Septembre 2010 , Rédigé par Shinkel Publié dans #Peublik Reulaysheunz

La semaine dernière, en plein travail, je tente de réaliser une opération des plus délicates : déconnecter un câble d'une pièce sur un câblage véhicule. Opération bénine s'il en est, quoique cela dépende énormément du connecteur en question. En l'occurrence, un connecteur franchement merdique, supposément très costaud donc très, très chiant et difficile à enlever, surtout pour un novice pas doué comme moi.

Je tire, j'utilise un tournevis pour faire force sur la languette, d'un coup le connecteur cède et un bon morceau de peau sur mon doigt aussi.

Et pas à n'importe quel endroit : côté dessus, sur la phalange de mon pauvre majeur gauche!

Par la suite, quand j'ai eu à me servir de mon majeur gauche (pour plein de choses, on ne s'en rend pas compte), je fussoye bien embêté!

Je me suis donc fait une réflexion simple (comme d'hab) : ce sont bien souvent des petites blessures toutez nazes comme ça qui vous font le plus chier.

Autre exemple : un ongle coupé trop court. Vous l'avez, celui-là, hein? La moindre pression sur le bout du doigt, et ouille!

Encore un? Le bouton entre le nez et la lèvre.

La petite coupure sur la zone la plus tactile des doigts, ou bien sur le côté d'un ongle (signé soit papier, soit couteau de cuisine).

Dans un autre style, j'ai aussi l'ongle retourné, plus rare, ou bienle faux-mouvement qui vous induit des courbatures dans un endroit que l'on n'imaginait pas sujet aux courbatures (muscle au milieu du dos, par exemple).

Ah, j'oubliais, parlant de courbature, le bon vieux torticolis des familles! Il y a en a de deux types : le gros global, qui te dit "quoique soit le mouvement de la tête que tu pensais faire, n'y pense même pas" et le localisé, plus courant, d'un seul côté. Et là, tu te rends compte que c'est systématiquement du mauvais côté, parce que tu vas toujours t'arranger inconsciemment pour devoir tourner la tête du côté qui fait mal. C'est idiot, non?

 

Enfin bon, du coup je me suis efforcé de tirer sur mon doigt dans tous les sens (au sens figuré) pour ne pas avoir la croûte tout petite qui se fend dès que tu étires un peu trop la peau, ça fait bobo.

 

Une petite pensée, en cet instant, pour toutes les victimes de ces petits saloperies que sont les douleurs à la con!

 

Bonne journée.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article