Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La boîte à fourbi

Oui, mais c'est un génie.

14 Septembre 2012 , Rédigé par Shinkel Publié dans #Peublik Reulaysheunz

Il y a un moment déjà, je me suis mis en tête, en bon geek mélomane que je suis, de me gaver de musiques de jeux vidéo reprises par des particuliers, que ce soit remixes metal de bon aloi (parce que le metal, ça déchire), deux ou trois reprises à la guitare sèche (même si, rappelons-le, >la guitare sèche, c'est chiant<), et, quand parfois la grâce divine touche un chef d'orchestre, on tombe même sur des reprises grandioses par des orchestres symphoniques.

Un excellent exemple de cette expérience fut le très connu (des geeks) Video Games Live, que je m'en fus voir en 2010 et qui m'a arraché des larmes de bonheur tellement vivre un truc comme ça, quand on est geek, vous transporte (et d'ailleurs, c'est même pas ridicule, d'abord : y'en a combien qui ont des musiques qui les font chialer pour une raison ou pour une autre, hum? Heu... Personne? Ah bon. Bah moi, j'ai un coeur sensible, bande de cailloux gelés, nanère).

Toujours est-il que j'ai découvert au long de mes pérégrinations un orchestre du nom de Symphonic Fantasies qui a repris beaucoup de trucs de ma connaissance, je m'en suis donc regardé énormément (au moins, pfuah, heu... Trois ou quatre! J'suis un déglingué, moi!) avant de tomber sur cette vidéo :

 


... Qui ne dira sans doute rien aux profanes (mais qui sait, avec un peu de chance, vous saurez apprécier quand même les mélodies, je n'sais pas) mais qui regroupe une savoureuse sélection de thèmes.
Je n'ai pas pour habitude de laisser des commentaires sur Youtube. (attention, grosse digression en approche) Bon, sauf une fois ou deux pour exprimer mon ressenti pour le moins négatif relativement au manque de profondeur d'un ou deux commentaires, comme >cette vidéo< reprenant l'une de mes musiques préférées datant de l'enfance, puisqu'il s'agissait du générique du Top 50, avec Marc Toesca, ce qui ne dira sans doute rien aux plus jeunes d'entre vous, mais passons; toujours est-il que cette vidéo EST la musique du Top 50, sans remix ni rien, et je n'ai pas pu m'empêcher de hurler quand j'ai lu ce commentaire :
"nul a chier je prefere  generique top50" Lolita651200

suivi de près par celui-ci :

"bah c'est vrai que le generique du top 50 est mieu mais bon c'est pas mal quand meme"

TheMax1251

Etant entendu qu'il s'agit de la vidéo de la musique originale, j'ai perdu foi en l'humanité et je me suis donc fendu du commentaire suivant :
Des fois j'ai peur quand je me dis que des gens comme Lolita651200 ou TheMax1251 ont le droit de vote. C'EST la musique du générique du top 50, pas une copie ou quoi ou qu'est-ce, c'est la musique originale, point barre. Merci en tout cas de l'avoir posté!

Avec le recul, je me dis même que j'ai été plutôt soft, je ne sais pas ce que vous en pensez. Voire même que ça ne valait sans doute pas le coup de se bouger pour relever de telles futilités, surtout via un commentaire futile tel que le mien. M'enfin, à ce tarif-là, on ne produit jamais rien, hein. Sur le coup, en tout cas, j'étais plutôt content de moi. M'voilà.

 

Fin de la digression, il est donc rare que je poste des commentaires sur les vidéos, et il est tout aussi rare que les français que nous sommes soyons reconnus pour être respectables sur le Net (j'en veux pour preuve l'ensemble des commentaires que l'on peut trouver sur Youtube, sans doute pas un exemple en soi, mais sur un paquet de sites de news genre Nouvel Obs et autres chaînes publiques, la teneur des commentaires n'incite tellement pas à s'y attarder que l'on se demande si ça vaut bien le coup de s'embarrasser à avoir un système de gestion et modération des commentaires pour les 3 commentaires sur 1000 qui sont réellement constructifs (je ne me compte pas dedans, non).
Tout cela pour dire que je n'ai pas une image fort reluisante du français moyen sur le Net.
Quel rapport avec la vidéo, voire avec l'article, me demanderez-vous?
Il se trouve que, dans la vidéo dont il est ici question, sur les 8 minutes qu'elle dure, il n'y a pas moins de 2 minutes d'un solo de djembé.

Oui, et?

En fait, ce solo intervient dans une musique pour le moins légendaire (là encore, dans la culture geek), à savoir One winged angel, de Final Fantasy VII. Ce thème est fabuleux, notamment repris avec qualité >de manière orchestrale<, c'est une, sinon LA musique la plus plébiscitée lors des medleys de Final Fantasy, bien que je conçois que, sans la valeur sentimentale de ce que représente cette musique pour tout bon joueur de Final Fantasy VII, cette musique puisse sembler quelconque (voire ennuyeuse, mais gardez cela pour vous, sinon je vous écharpe, au moins dans mes pensées les plus féroces).
One winged angel débute, donc, et arrive ce solo. Je devrais même dire : ce solo de merde qui n'a rien à voir avec la musique. Oui oui, parce que c'est le cas, et c'est bien cela qui a causé ma colère : comprenez, je veux voir dans cette vidéo intitulée Final boss medley des musiques issus des derniers boss de jeux connus, donc des musiques épiques et pas des thèmes ou improvisations sorties de je ne sais où, bien que je sois tout à fait ouvert à quelques adaptations ou libertés ponctuelles propres à rendre plus grandioses encore des musiques déjà fort sympathiques, quitte à utiliser pleinement les possibilités offertes par un orchestre; mais il faut que cela reste ponctuel.
Là, on a quand même un quart de la vidéo monopolisé par un gars qui joue n'importe quoi (il n'y a aucun, je dis bien AUCUN thème relatif ni à One winged angel, ni à aucune musique de Final Fantasy VII ni aucune musique en lien avec le jeu vidéo dans ce foutu solo), avec des mouvements à première vue idiots, bref, il fait son show sans aucun rapport avec le sujet de la vidéo.
Je poste donc un premier commentaire, proprement atterré par ce joueur de djembé (déjà que c'est une percussion associée dans mon esprit aux connards sans talent qui tambourinent jusqu'à pas d'heure lors de la fête de la musique en s'imaginant être des dieux de la percu), commentaire qui une fois traduit (comme le disait Norman, les bilingues aiment faire savoir qu'ils le sont) donne ceci :

"De 4:15 à 6:25 : qu'est-ce que ce truc tambouresque apporte à la musique? 2 sur 8 minutes de solo de djembé? Avec une attitude débile? Est-ce que le percussioniste est un contributeur financier et ils lui laissent faire ce qu'il veut ou quoi? C'est une perte de temps et ça fait chier."

J'ai reçu une réponse rigolote (comme quoi j'aurais mieux fait de lire les autres commentaires, mais passons) : "ils trollent (se fichent de, pour les néophytes) les fans de Final Fantasy VII, comme le dit le commentaire le plus populaire".
Ce à quoi je répondis : "et ça fonctionne bien, en effet".
Les deux personnes qui vinrent à me répondre par la suite constituent le coeur de mon article (oui, enfin) : "De toute évidence tu ne connais rien à la musique, les percussions sont la partie la plus importante de la musique!", signé un camarade belge sans doute, Julien Van Den Berk.
C'est étonnant ce que les gens peuvent interpréter de manière à comprendre ce qu'ils veulent comprendre : où ai-je dit que les percussions n'étaient pas la partie la plus importante? Ou même ai-je évoqué un seul instant l'importance même des percussions? Non, je parlais juste de ce solo, j'ai même mis les marqueurs de temps au début du commentaire! Bref, j'ai donc de toute évidence (et sans avoir la moindre volonté de me montrer supérieurement intelligent vis-à-vis du bonhomme, mon commentaire n'étant guère un exemple de sagesse ou de profondeur de pensée, mais passons encore, je vous prie) affaire à un crétin et c'est tout simplement que je répondis "je n'ai jamais dit que ça ne l'était pas", laconique.

J'ai ensuite eu ce que je pourrais appeler de la réponse épique, un drame en plusieurs parties. Mon détracteur porte le pseudo de Ssaaeell, ce qui en soi est déjà un malus de mon point de vue, puisque me rappelant les esprits limités du kévin de base infoutu de se trouver autre chose qu'un pseudo déjà pris et tenant tellement à l'avoir qu'il en double sans vergogne tout ce qu'il peut pour le garder, World of Warcraft étant un vivier dans ce domaine relativement fabuleux, à base de Daärknight, Theekilleeeer et autres Léègolaäàs, mon préféré restant un gars avec qui j'ai fait quelques donjons du nom nom de Llamuerte (avec deux L, pour voler).
Ledit Ssaaeell, donc, me gratifia de cette pensée :

"A propos du percussionniste : tu peux trouver 100000 bons violonistes mais tu ne peux trouver qu'un seul percussionniste comme lui. Il est unique au monde. Et sa participation, ça s'appelle la modernisation. Et enfin à propos de son attitude débile, tu es un idiot, un loser et jaloux".

C'est moi, ou j'ai affaire à un monsieur totalement partial? Tout est critiquable dans son commentaire, j'aurais souhaité pouvoir lui dire tout le bien de ce que je pensais in situ sur Youtube, malheureusement la taille des commentaires est limitée à, je crois, 500 caractères; ici, n'étant plus limité, voici ce que j'avais derrière la tête.
tu peux trouver 100000 bons violonistes mais tu ne peux trouver qu'un seul percussionniste comme lui. : autant pour nos amis violonistes, qui sont de toute évidence trop mainstream pour que l'on dénote un talent particulier chez l'un de ces 100 000 individus (bel orchestre, en passant). Violoniste, c'est ringard et tout le monde peut le faire. taper sur une peau tendue, c'est 'achement plus dur (après, j'en sais trop rien, moi et le djembé... Enfin, moi et les instruments de musique, d'une manière générale...). Mais puis-je me risquer à trouver cette partie empreinte du syndrome de la crétinerie fanatique aigüe? On croirait un fanboy Apple, sans dec' (pif paf).
Il est unique au monde. : si j'étais chagrin et mauvaise langue, voire, soyons fou, de mauvais esprit, je dirais qu'heureusement, dans la mesure où le clonage humain est interdit et quand bien même, il faudrait quelques philosophes pour déterminer si, clone ou non, toute personne ou tout être organique ne demeure pas, finalement, unique à sa façon. Des fois, je me dis que j'enfonce des portes ouvertes (bon, la plupart du temps, soit) dans mes articles, mais ça fait chaud n'au coeur de constater que je ne suis pas le seul, finalement.
Et sa participation, ça s'appelle la modernisation. : pourrais-je me risquer à désapprouver cet état de fait? Avançant déjà le sempiternel "le mieux est l'ennemi du bien", je pourrais ensuite m'ouvrir à la tolérance (et vous savez, chers lecteurs, combien cela me fait mal habituellement) en renvoyant à ce que j'ai justement écrit plus haut, à propos de ce que je pense de certaines adaptations. Mais est-ce qu'adapter, c'est moderniser? Et, question plus à propos, UN PUTAIN DE SOLO INTERMINABLE CONSTITUE-T-IL DE QUELCONQUE FACON UNE MODERNISATION? J'ai du mal à voir en quoi un instrument traditionnel modernise quelque chose sorti en 1997, c'est donc davantage une adaptation et pas une modernisation. Et encore! Adapter, c'est apporter quelque chose en rapport avec, faire évoluer pour mieux coller à un état d'esprit. Là encore, j'avoue toute entière mon imperméabilité à considérer ce solo comme une adaptation ou un quelconque progrès vis-à-vis de la musique originale.
Et enfin à propos de son attitude débile, tu es un idiot, un loser et jaloux". : est-il nécessaire que je m'attarde sur ce défilé de mauvaise foi (ici encore, je suis heureux de ne point me savoir seul en ce domaine), ayant du mal à voir en quoi mon idiotie est prouvée (au pire, mon imperméabilité à la qualité du solo), en quoi cela fait de moi un loser et en quoi cela fait de moi quelqu'un de jaloux. Bref.
Nonobstant des 500 misérables caractères alloués, je répondais :
"Bien sûr, la bouche grande ouverte et la langue sortie, en bougeant les épaules n'importe comment fait de vous quelqu'un de génial, je ne comprends pas comment j'ai pu passer à côté de ça.
Par ailleurs, est-ce que tu reconnais un thème connu dans son solo? Je veux dire, je voulais écouter un MEDLEY et pas un SOLO DE DJEMBE. C'est si difficile que ça à comprendre? Ce solo n'apporte RIEN DE BIEN à One winged angel, RIEN DU TOUT puisqu'il n'a RIEN A VOIR AVEC CA. Alors arrête de me traiter d'idiot ou de loser ou n'importe et pense à la place que ce solo a dans un medley comme celui-là, fanboy."
C'est plutôt construit, comme réponse, non? 'fin, on perçoit quand même un point de vue qui se défend dans ce que j'ai bavé, vous ne pensez pas? Bref, j'ai tout de même réussi à trouver les moyens en moi-même de pas l'insulter bien que la rage bouillît en moi (le subjonctif imparfait, chers amis, est un temps que je n'emploie que rarement), ce qui en soi constitue un exploit, vu de ma fenêtre.
Pensez-vous qu'il admît sa défaite, le bougre? Nenni!
"Le problème c'est que tu dois reconnaître :
1-Les milliers d'heures qu'il a dû passer pour faire ce qu'il fait,
2-Tout le monde l'a applaudi alors que personne n'a applaudi aucun autre solo,
3-S'il est là c'est qu'il est unique, ou alors le chef d'orchestre est ignorant, c'est toi qui vois,
4-Il est diplômé de Londres, il s'appelle Rony Barrak et il est connu dans le monde entier,
5-Enfin, tu as le droit de dire que tu n'aimes pas, mais traite-le comme un pro et pas comme un attardé. Pour moi, ça veut dire que tu est jaloux, au minimum... A propos des autres vilains mots, je suis désolé. Si ça a pu t'aider..."
Plutôt épicé quoique plus posé, mais pas non plus davantage raccord avec le problème : que fout ce solo dans ce medley?
Ma réponse que voici :
"T'sais, je ne suis vraiment pas fan des percussionnistes (surtout du djembé, bien que j'aime les percussions en général) [oui oui, j'ai un peu merdé dans ce que je voulais dire, c'est plutôt incohérent comme phrase]. Et encore une fois, je ne suis pas à même de juger s'il est super connu ou pas, j'imagine que tu dis la vérité, mais je reste cependant sur ma position : peu importe ton niveau, tu ne parais pas génial avec une gestuelle pareille, et tant mieux pour lui si les gens ont apprécié son solo (peut-être qu'ils ont applaudi parce qu'ils étaient heureux que ce soit fini, pourrais-je avancer si j'avais l'esprit revanchard :p), mais cette question subsiste : qu'est-ce que fiche cet interminable solo dans ce medley? Sois sûr que je dirais la même chose de n'importe quel autre instrument jouant quelque chose sans rapport avec le sujet du concert, je veux dire : il aurait pu jouer quelque chose en rapport avec One winged angal durant son solo, je n'aurais peut-être pas aimé, mais ça aurait été cohérent. C'est tout ce que je voulais dire. Bonne journée!"
A ma propre relecture, je suis surpris de mon ton mesuré et pour le coup même pas ironique, dites-donc. Je pensais avoir plus insisté sur cet air débile (je persiste et je signe) qu'il arbore, c'est vraiment en faire des tonnes juste pour faire le show, en tout cas, c'est ainsi que je le perçois. Fort heureusement, l'ami Ss-machin-chose tient à avoir le dernier mot :
"C'est le coeur du problème : je suis un méga fan du djembé et pas toi.
Ce qu'il fait, personne d'autre au monde ne le peut.
Au passage, et pour information, quand il bouge ses bras vers le bas, c'est pour soutenir le djembé avec sa jambe droite pour agir sur le son (ce qui normalement requiert une troisième main. Revois la vidéo et essaye de voir ça, c'est très technique).
Et puis peut-être que tu apprécieras mieux cette vidéo en la revoyant :p"

Est-ce que c'est toi, John Wayne, ou est-ce que c'est moi? Non, pardon : est-ce que c'est moi ou bien n'en a-t-il rien eu à secouer de mon commentaire? Non, le coeur du problème n'a jamais été mon attrait du djembé, crénom de pipe en bois, mais sa place! Quatre fois en quatre commentaires, que je l'ai dit! C'est pas Dieu possible d'être bouché comme ça!

Et c'est quoi, ces assertions toutes faites? Personne d'autre au monde, bah tiens! Bon, mauvaise foi de mon côté, en fait, je n'en sais rien. Mais je doute que lui-même en sache plus long, c'est pas parce qu'on est le meilleur connu que l'on est le meilleur au monde, non? Soit, c'est facile de dire ça, mais j'ai toujours son truc sur les violonistes qui me reste en tête et me pousse à penser que l'objectivité n'est pas vraiment le fort de ce garçon (ou dame?), a fortiori quand il est question de djembé et encore plus quand il est question du sieur Barrak.

Par contre, il m'a semblé être plutôt arrangeant dans mes commentaires, là où il persiste juste à vouloir me tenir responsable de propos déplacés, c'est quelque chose que, de guerre lasse, je n'ai pas voulu relever; mais ce qui me fait plaisir, finalement, c'est qu'en dépit des envolées et de ses commentaires que je qualifierais d'idiots et condescendants, d'autres se sont fait la même réflexion de fond, à savoir qu'est-ce qu'un solo comme celui-ci a à faire dans ce medley et, dans un moindre mesure, pourquoi tout le monde l'applaudit-il quand il en a fini. Sans doute que, d'après Ssaaeell, quand tu es le numéro 1 mondial de djembé, tu peux faire n'importe quoi n'importe où, ça reste forcément génial et il ne tient qu'à l'esprit limité de ceux qui ne sont pas d'accord d'accepter la "génialitude" de ce que monsieur numéro 1 fait, point barre.

 

Même si parfois, je perds la foi en moi-même, à écrire tous mes articles, je me dis que je suis finalement quelqu'un de braqué, d'intolérant, de limité même, incapable d'exprimer correctement ce qu'il pense, même en y prenant le temps, quand je tombe sur des personnes comme Ssaaeell ou monsieur van Den Berk, chez qui je ne peux que constater ces mêmes tares, à un degré ou à un autre, que je me reproche à moi-même, je me sens moins seul. C'est dommage à dire, mais c'est ce genre de personnes qui te font te sentir, quelque part, moins nul.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

zazapetitchat 27/04/2013 00:30

Je rebondis sur ta conclusion, boïng (ça c'est fait), et je dois dire que depuis que je zone sur le net et que je me mêle aux discussions par ci-par là, j'ai comme l'impression que parler de façon anonyme libère la langue des gens (dont je fais partie, hein, je dois même être un sacré spécimen de troll quand je m'y mets, mais vu je m'en rends compte c'est à moitié pardonné non ?) et que du coup ils ne la tournent peut-être pas suffisamment de fois dans leur bouche avant de poster un truc.
Récemment sur une banale discussion de mariage pour tous (ouiii je tends le bâton pour me faire battre, mais c'est tellement tentant quand on tombe sur des commentaires aussi pertinents que "C nuuuul lol je dis juste mon opignon dc respet mdr") je suis tombée sur un internaute du même genre que les tiens, à la différence près qu'il fallait être docteur ès SMS bardé de fautes pour déchiffrer le fond de sa pensée (tout le monde fait des fautes, ui ui, mais quand tes yeux posent leur préavis de grève à force c'est signe que trop c'est trop).
Bref, tout ça pour dire que je pense organiser prochainement des Morons Awards pour désigner l'internaute qui aura le plus révolutionné le monde connu à coups de certitudes hargneuses, mais il va falloir procéder par tournois (à mort ?) tellement je pressens un nombre élevé de candidats.

Shinkel 28/04/2013 11:21

Oui, je vote pour. Et bien d'accord : parler anonymement, c'est certes un moyen de parler plus librement, mais de toi à moi, la tendance à la lâcheté basée sur le fait que de toute façon, ce qu'on raconte sera sans conséquences amène à moins se réfréner sur nos pulsions les plus mesquines. C'est, je crois, une bonne chose que d'essayer de voir ce qui va et ne va pas chez nous - quelque part même, et je ne suis absolument pas psychologue/chiatre/whatever, il y a un genre de jouissance dans la puissance à gagner un argument parce que l'on manie mieux le verbe que la personne en face; exutoire pour la plupart des gens (moi y compris) difficile à mettre en place IRL, car notre personne est en jeu, les risques se doivent donc d'être jugulés pour éviter que notre intégrité physique soit remise en question (en clair : un mec qui gonfle tout le monde sur le net, tu vas lui claquer le beignet avec un discours bien senti, le même mec qui gonfle tout le monde dans les transports en commun, je doute fort que tu tentes ta chance - là encore, je m'inclus dedans).
Ceci étant dit, savoir garder un peu un oeil objectif sur soi sans tomber dans l'auto-flagellation (ça aussi, je connais bien) est une bonne chose (merci, Captain Obvious) car cela nous permet tout de même de nous positionner par rapport aux zozos que l'on croise on ze ouèbe et qui se trouvent dans le même cas que nous (devoir dealer avec nos pulsions mesquines, tout ça) : combien de personnes vois-tu se remettre en question à un moment où à un autre quand ça "débatte" grave, pour combien de petits merdeux illétrés (à l'heure du correcteur orthographique BonPatron.com, je ne pardonne plus l'illétrisme tel que tu en parles) qui sont absolument certains de leur raisonnement et qui déploieront des trésors de mauvaise foi pour que soit entendu leur effroyable(ment bête) message?
D'où mon accord avec toi : un battle royale de neuneus, genre d'Anges de la télé-réalité mais avec ce que l'on trouve de pire niveau face de pet sur le Ternet. Et ceux qui restent... Va pour u Moron Award, mais on les bute quand même à la fin. Darwin serait fier de nous.