Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La boîte à fourbi

Pas grand-chose de neuf

28 Septembre 2010 , Rédigé par Shinkel Publié dans #Peublik Reulaysheunz

... Mais quand même, quand ce matin, à 7h10, j'essaye de rejoindre la nationale et que je mets dixu minutes à accéder au feu pour entrer sur ladite nationale, je me dis entre deux hurlements : y'a un problème. Normalement, j'attends un petit (mais déjà trop long) cycle de feux pour entrer sur c'te sacrée route, là c'est carrément du délire.

Ensuite, quand je vois une procession de poids lourds qui remontent une avenue que normalement ils ne prennent jamais, je me dis qu'il y a vraiment maldonne quelque part.

Quand après 35 minutes de route pour un trajet qui m'en prend vingt normalement j'arrive au boulot, tout contrarié, tout énervé, et que je regarde Sytadin qui m'annonce que "la N12 est coupée", que je constate que mon collègue n'est pas là, je me dis même qu'il va falloir garder du café au chaud, j'appelle ma femme pour lui dire de ne surtout pas prendre la N12

Il n'est même pas huit heures et je suis enragé. C'est moche, hein?

Quand en plus je me cogne le trajet pour aller suivre une formation dans un bâtiment à part, que j'y arrive dix minutes plus tard, tout transpirant à cause du delta de température extérieure/intérieure, que dans la salle de formation indiquée dans mon téléphone (que j'ai entré moi-même, tant qu'à faire) il y a des gens qui ont écrit leur nom sur des petits papiers (pour une formation de 4h?!), qu'un gars me dit "ah, vous n'étiez pas là hier", ce qui est normal puisque c'est une formation de 4 pauvres heures que je suis supposé avoir, je commence à avoir un gros doute : "heu, c'est pas ici la formation boîtes automatiques?", qu'il me répond "ah non!", que finalement je me rende compte une fois le trajet inverse jusqu'à mon bureau accompli, je me rende compte que ma formation n'était pas aujourd'hui mais DEMAIN, j'ai un début de matinée bien, bien naze.

 

En fait, il semble qu'un camion citerne d'essence se soit couché sur une autre nationale, bouchant du même coup la circulation sur cette nationale, puis engorgeant progressivement les axes proches, menant ainsi à la paralysie tout le secteur. Et encore, moi, je m'en suis bien sorti. Quand en plus on a d'autres accidents sur d'autres axes, ça devient carrément la fiesta.

Comme quoi, un simple camion, ça peut vous foutre la merde dans une bonne partie de l'Île de France...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article