Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La boîte à fourbi

Rions un peu avec Kev' Adams et Alex Lutz

7 Mars 2011 , Rédigé par Shinkel Publié dans #Peublik Reulaysheunz

Vendredi soir, une fois n'est pas coutume, je suis sorti. Si si, sorti de ma grotte de gamer asocial, et de mon propre chef! Je me suis même couché à MINUIT ET DEMIE, VOUS VOUS RENDEZ COMPTE? (C'est que je m'en prends des remarques parce que je me couche à 22h, moi...). Au programme, un double spectacle avec Kev' Adams et Alex Lutz, deux spectacles à l'affilée pour trois heures de rire.

 

http://img.ozap.com/0256018F03832712-c2-photo-l-humoriste-kev-adams.jpg

Kev' Adams est un jeune homme de 19 ans, ce qui en soi est déjà quelque chose puisqu'à 19 ans, je n'imaginais même pas monter sur scène. Lui, il le fait, mais en plus le fait avec talent. Pour rapprocher de quelque chose de connu, je citerais Gad Elmaleh sur le coté mise en scène de la vie, mais adapté à la vision d'un jeune homme de 19 ans.

 

Le spectacle a un bon rythme et même quand on ne rit pas, le bon sourire est de mise. Pour tout vous dire, je ne pensais pas m'éclater autant, ayant déjà eu à vrai dire quelques extraits du spectacle à droite à gauche. Si j'ai une recommandation à faire, faites attention à ce que vous dites spontanément, car le garçon a de la répartie! Et comme il dit, c'est parfois nécessaire quand des conflits se pointent, mais ça, je vous laisse le découvrir par vous-mêmes. Je vous invite de facto à voir deux trois extraits, pas plus, sur le Net pour vous faire une idée.

 

Je lui souhaite de continuer comme cela, il a comme qui dirait du potentiel!

 

Ah, et contrairement à ce que laisse supposer ce que vous verrez, et qui consistuait à vrai dire mes craintes quant à ce spectacle, le côté "clivage ados/adulte", même s'il est l'axe du spectacle, est suffisamment bien étudié pour ne pas tomber dans le "lourd" à répétition. Et puis quand même, quel bonheur de retrouver certaines choses de ses études et les priorités d'étudiant... Enfin, bonheur, oui, quand on n'est plus dedans!

 

 


http://www.agendaculturel.fr/static/im/art_org/1/17739673alex-lutz.jpg


Alex Lutz est un humoriste duquel j'avais moins entendu parler que Kev Adams, mais son nom me disait tout de même quelque chose. Son spectacle commence de manière tout à fait différente que celle, plus convientionnelle, de Kev, puisqu'il s'adresse à nous avant de passer sur une situation imaginaire. Et en fait, tout est comme cela, les phases où Alex s'adresse (au moins de manière fictive) à son public sont liées à des situations imaginaires, parfois ceci dit de manière un peu décousue.

J'ai compté plus de temps morts que dans le spectacle de Kev Adams, mais ils sont intelligemment gérés et servent de rampe d'accélération aux sketches suivants. C'est cela qui ressort de la trame du spectacle : un côté mise en scène très travaillé, de manière presque digne d'une pièce de théâtre, et d'ailleurs le spectacle entier n'est pas à apprécier au "drôle" du texte en lui-même, mais au jeu d'acteur juste ahurissant d'Alex Lutz. Je pense que c'est même le drame de ce spectacle, par rapport à ce qui est dans l'air du temps : les spectacles "stand up", mettant en scène l'histoire de la personne qui raconte, déformant juste un peu la réalité, ne requièrent pas un don d'acteur puisque le personnage incarné est soi-même; cela m'a donc fait drôle et m'a ravi de voir un artiste incarner de manière aussi efficace un personnage autre - celui auquel je pense par exemple est Elie Semoun, qui, s'il incarne une multitude de personnages, a, je trouve, un côté un peu moins poussé dans son jeu qu'Alex Lutz, mais ça rste mon opinion personnelle.

Par exemple, le personnage du grand-père est fabuleux, les mimiques sont criantes de vérité, la jeune fille au café de même, bref, c'est très, très bon.

En fait, la richesse technique du spectacle est sa grande force, mais je déplore une chose : peu de gens pourront l'apprécier à sa juste valeur. Les spectacles stand-up, c'est bien, mais ça ne joue pas en la faveur de la richesse technique. Si je devais faire une comparaison, je dirais que nous avons affaire à un artiste d'une finesse digne de Raymond Devos, mais appliquée à un jeu d'acteur, si je puis dire. Et comme malheureusement, le jeu d'acteur ne ressort pas à la radio, ce n'est pas par le biais de Rire et Chansons qu'Alex Lutz s'exprimera pleinement... Et c'est bien dommage.

 

En tout état de cause, je vous recommande chaudement ces deux artistes pour passer une excellente soirée!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article